MONTRÉAL — Magali Harvey peut pousser un soupir de soulagement. Elle a obtenu son laissez-passer pour représenter le Canada à la Coupe du monde de rugby féminin à XV qui se déroulera en Irlande du 9 au 27 août.

Harvey, de Québec, fait partie de l’alignement de 28 joueuses de l’entraîneur-chef François Ratier qui a été dévoilé en soirée mercredi sur le site internet de Rugby Canada pour représenter le pays dans ce tournoi. La joueuse âgée de 26 ans avait été écartée de la formation canadienne en prévision des Jeux olympiques de Rio de Janeiro l’été dernier, et elle avait récemment confié «ne rien vouloir prendre pour acquis».

«J’ai eu une mauvaise surprise l’an passé, mais je crois que ce sera un tournoi vraiment excitant pour notre équipe», avait-elle dit en entretien téléphonique la semaine dernière après avoir accepté un contrat d’un an afin d’être l’entraîneuse-chef des Martlets de l’Université McGill.

Ratier a donc opté pour la stabilité dans sa formation, puisque 18 joueuses du groupe — dont Harvey — ont remporté la médaille d’argent avec le Canada à la Coupe du monde de rugby féminin en 2014.

«Nous désirons maintenir une continuité dans notre travail et il est important pour les joueuses de bien se connaître sur le terrain comme à l’extérieur», a déclaré Ratier.

Au total, huit Québécoises représenteront le Canada.

Outre Harvey, qui a été nommée joueuse par excellence du tournoi en 2014, Élissa Alarie, de Trois-Rivières, Latoya Blackwood, de Montréal, Brianna Miller, de Pointe-Claire, Karen Paquin, de Québec, Frédérique Rajotte, de Montréal, Alex Tessier, de Sainte-Clotilde-de-Horton, Julianne Zussman, de Montréal, feront partie de l’équipe canadienne pour la Coupe du monde de rugby féminin.

Miller, Rajotte et Tessier participeront à leur première Coupe du monde en carrière.

Le groupe retenu est pratiquement le même que celui qui a participé à la Série Can-Am et à la Série internationale de rugby féminin (IWRS) plus tôt cette année.

«Notre capacité à répondre aux défis est la plus grande force de cette équipe, a dit Ratier. Nous avons été durs sur les joueuses en Nouvelle-Zélande et durant la Série Can-Am pour nous assurer qu’elles n’étaient pas seulement dans le groupe pour enfiler le maillot, mais pour offrir une prestation digne de ce nom à chaque match.»

Le Canada occupe présentement le troisième rang sur la scène mondiale. En Irlande, les Canadiennes affronteront la Nouvelle-Zélande, classée deuxième au monde, le Pays de Galles (10e) et Hong Kong (23e). Ces trois matchs de phase de groupes seront disputés au Billings Park UCD de Dublin.

Le Canada affrontera Hong Kong le 9 août, le Pays de Galles, le 13, et la Nouvelle-Zélande, le 17. Le tournoi est divisé en trois groupes de quatre équipes.

«Nous allons aborder cette compétition un match à la fois et nous verrons où nous nous retrouvons à la fin, mais pour le moment, notre attention est entièrement tournée sur le match contre Hong Kong, a évoqué Ratier. Nous devons d’abord passer à travers le groupe. Avec ce format de tournoi, il n’y a pas de place pour l’erreur.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!