Darko Bandic Darko Bandic / The Associated Press

MONTRÉAL — Lance Stroll s’est inscrit au classement des pilotes pour une troisième course consécutive, dimanche, lorsqu’il a pris la 10e place du Grand Prix de Formule 1 d’Autriche après s’être élancé du fond de la grille de départ.

Stroll a terminé à un tour de l’éventuel vainqueur de l’épreuve, le pilote Mercedes Valtteri Bottas. Il a maintenant 18 points de classement, à égalité au 11e rang du championnat en compagnie du pilote Renault Nico Hulkenberg. De plus, la recrue âgée de 18 ans n’est plus qu’à quatre points de classement de son coéquipier chez Williams, Felipe Massa.

«Ça n’a pas été une course facile. (Kevin) Magnussen a mis de la pression au départ, puis vers la fin ce fut au tour de (Jolyon) Palmer, mais j’ai su garder mon sang-froid pour arracher un point très savoureux», a déclaré Stroll.

Le Québécois avait terminé neuvième au Grand Prix du Canada en juin et troisième au Grand Prix d’Azerbaïdjan il y a deux semaines.

«C’est bien, mais je dois encore travailler sur divers aspects afin d’obtenir de meilleurs résultats», a-t-il confié.

Stroll, qui s’élançait de la 18e place sur la grille de départ à la suite d’une séance de qualifications catastrophique, et Massa, parti 17e, ont connu des départs canons. Ils ont chacun gagné huit places, pour se retrouver respectivement 10e et neuvième.

«Nous avons connu un bon départ et sommes parvenus à gagner quelques places, et ensuite il s’agissait de garder ma concentration pour éviter de commettre des erreurs. (…) Mais il va falloir comprendre ce qui s’est passé (en qualifications) afin d’éviter qu’une telle situation ne se reproduise», a confié Stroll, en référence au Grand Prix d’Angleterre, qui aura lieu dès le week-end prochain à Silverstone.

Selon Stroll, la voiture n’est pas l’unique responsable des ennuis de Williams ce week-end à Spielberg, notamment dans les virages à haute vitesse.

«Il faut analyser de nombreuses composantes, notamment les pneus, a-t-il dit. Nous manquions d’adhérence. Je ne sais pas exactement ce que c’est. Nous prendrons les prochains jours pour trouver des solutions.»

Chaussé de gommes super-tendres au départ, le pilote de Mont-Tremblant s’est arrêté au 37e tour afin d’opter pour des pneus ultra-tendres. De son côté, le Brésilien a opté pour la même stratégie au 48e tour.

Ça s’est corsé par la suite pour Stroll, 10e, qui a été pourchassé par Palmer pendant les derniers tours. Le pilote Renault s’est d’ailleurs retrouvé à un certain moment à une seconde du Québécois, mais ce dernier lui a fermé la porte et s’est assuré la 10e place. De son côté, Massa a fini neuvième.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!