Dave Chidley Dave Chidley / La Presse Canadienne

EDMONTON — Certains ont mis l’accent sur le brio du quart Mike Reilly, mais la défense a aussi joué un grand rôle pour amener la fiche des Eskimos d’Edmonton à 5-0.

Reilly et l’attaque ont orchestré trois montées décisives au dernier quart. La semaine dernière, dans un gain de 37-26 face aux Lions, trois joueurs ont récolté au moins 100 verges de réceptions.

Avant ce gain relativement convaincant, Edmonton ne s’était imposé que par 12 points au total.

La défense excelle, occupant le sommet de la LCF pour le moins de touchés accordés à l’attaque adverse, 10, ainsi que le moins de verges aériennes concédées, 244 par match, en moyenne.

Les Eskimos ont alloué 22,6 points aux attaques adverses, en moyenne. Seuls les Stampeders de Calgary ont fait mieux, avec 18,2.

L’ailier défensif Odell Willis, qui a 32 ans, a fourni cinq des 12 sacs de la formation.

Le secondeur J.C. Sherritt s’est blessé au tendon d’Achille dès le premier match. Sa saison est terminée, mais Kenny Ladler et Korey Jones ont élevé leur jeu en son absence. Ladler a intercepté deux ballons, en plus de se classer septième de la ligue avec 30 plaqués.

«La ligne défensive nous facilite les choses, a dit Ladler, un ancien de Vanderbilt qui en est à sa deuxième saison avec Edmonton. Nous devons juste nous assurer de ne pas permettre de gros jeux.»

Les Eskimos vont recevoir vendredi les Tiger-Cats de Hamilton, qui sont en quête d’une première victoire cette saison (0-5).

Samedi dernier, les Ti-Cats ont été pulvérisés 60 à 1 par les Stampeders, à Calgary.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!