Paul Chiasson/THE CANADIAN PRESS Ignacio Piatti

L’Impact de Montréal a marqué trois buts en première demie et l’a emporté 3-0 face au Fire de Chicago, mercredi au stade Saputo.

Ignacio Piati a marqué deux buts et Matteo Mancosu a profité d’un pénalty pour inscrire son premier filet depuis le mois de juin.

Il s’agit de la troisième victoire de suite du Bleu-blanc-noir, une première cette saison. L’Impact s’approche ainsi à deux points du Atlanta United FC et du sixième rang de la Conférence de l’Est, la dernière place qui donne accès aux éliminatoires de la MLS.

Faits saillants

• L’équipe montréalaise a connu un bon début de match, contrôlant le jeu pendant les dix premières minutes. Ceci lui a permis de prendre rapidement les devants 1-0. Ignacio Piatti a profité d’un dégagement raté par un défenseur du Fire sur un centre de Duvall pour se faufiler jusqu’au gardien. Le ballon est entré tout doucement dans le but après qu’il eut lobé le gardien Matt Lampson. Ce contrôle du jeu n’est toutefois pas demeuré et l’Impact est revenu à son style de jeu habituel, où il tente de profiter des contres pour marquer.

• L’avant de l’Impact Matteo Mancosu a joué un fort match. En première demie, il a obtenu trois bonnes chances de marquer en un peu moins de quatre minutes. Après avoir vu son tir stoppé par le gardien sur une échappée et un tir qui a raté le cadre de peu, Mancosu s’est présenté une nouvelle fois devant Matt Lampson, qui l’a fait trébucher dans la surface. Il a profité du pénalty qui a été octroyé pour doubler l’avance de l’Impact. Selon l’entraîneur-chef Mauro Biello, c’était «un beau geste» de la part de Piatti de laisser Mancosu prendre le tir.

• L’Impact l’a échappé belle en fin de match. Le but de Roland Alberg a été refusé pour hors-jeu. Dominic Oduro semblait toutefois à la même hauteur que le numéro 10 de Philadelphie.

Défense solide

L’équipe mont­réalaise a réussi à fermer le jeu efficacement en deuxième mi-temps après avoir pris les devants 3-0.

pouce-vers-le-bas-rouge

Sans contrat

Après le match, Ignacio Piatti a dit à la foule qu’il pourrait ne lui rester que 10 matchs à Montréal. «Je n’ai pas trouvé la solution pour rester ici, mais ce n’est pas moi qui décide», a dit Nacho dans le vestiaire, lui qui est toujours sans contrat pour l’an prochain.

 

Le match en chiffres

9

L’avant de l’Impact Matteo Mancosu a mis fin à une disette de neuf matchs en MLS sans marquer de but. Son dernier filet remontait au 10 juin.

31

Plusieurs partisans arboraient les couleurs du Bayern de Munich ou celles du drapeau de l’Allemagne hier, en soutien au numéro 31 du Fire, Bastian Schweinsteiger. Toutefois, le champion du monde, n’a pas eu un grand impact sur la rencontre.

66 %

L’Impact a eu beau dominer au chapitre des buts, et même des tirs cadrés (5 contre 2), c’est le Fire qui a contrôlé le ballon. L’équipe de l’Illinois a eu 66 % du temps de possession.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!