TORONTO — Aaron Sanchez est prêt à mettre ses blessures au doigt derrière lui.

La frustrante saison du droitier des Blue Jays de Toronto a pris fin au cours du week-end, quand l’équipe a décidé de ne plus le faire lancer pour le reste de la saison 2017.

Ce qui a commencé par une ampoule au majeur droit est devenu un problème à l’ongle avant de se développer en une entorse au tendon, a appris Sanchez, vendredi.

Pour l’instant, la seule solution pour le lanceur de 25 ans est le repos. Lui et les Blue Jays continueront toutefois d’explorer des options pendant la saison morte pour faire en sorte que ses problèmes d’ampoules ne réapparaissent pas.

«Je ne veux même pas regarder mon doigt, ça montre à quel point cette situation m’irrite, a exprimé Sanchez, lundi. Je crois que j’aurai une réponse sur ce que je devrais faire prochainement avant de reprendre une balle. Je veux m’occuper de ça tout de suite parce que quand je reprendrai une balle, je vais fermer la porte sur tous les problèmes qui sont survenus cette année.»

Sanchez a été placé sur la liste des blessés quatre fois cette saison et il a recouru à une intervention chirurgicale pour retirer une partie de son ongle.

À son retour dans la formation le 30 avril, contre les Rays de Tampa Bay, il n’a lancé qu’une manche (13 lancers) avant que son doigt recommence à saigner. À son dernier départ de la campagne, le 19 juillet contre les Red Sox de Boston, il a accordé cinq points en quatre manches au monticule.

Son nom a de nouveau été placé sur la liste des blessés quand une ampoule est apparue au même endroit sur son majeur.

«Je ne peux pas dire exactement quand l’entorse est survenue, mais je suis convaincu que c’est une accumulation de toutes les douleurs, a mentionné Sanchez. Quand j’ai lancé contre les Rays, c’est probablement là que tout a commencé. Je savais quel était le problème et nous avons pris les moyens pour nous en occuper.»

Sanchez a lancé pendant 36 manches en 2017, montrant une fiche de 1-3 et une moyenne de points mérités de 4,25.

Cette saison écourtée est survenue un an après qu’il eut affiché un dossier de 15-2 et une moyenne de points mérités de 3,00, la meilleure de l’Américaine. Il avait lancé pendant 192 manches, retirant 161 frappeurs sur des prises et participant à un premier match des étoiles en carrière.

Sanchez, qui a dû composer avec des problèmes d’ampoules par le passé, a refusé d’attribuer le blâme aux balles utilisées par le Baseball majeur, contrairement à d’autres lanceurs, dont son coéquipier Marcus Stroman.

«Tout le monde s’est déjà plaint à ce sujet, je n’ai pas besoin d’en rajouter, a indiqué Sanchez. Le Baseball majeur sait tirer ses propres conclusions et il fera ses devoirs. C’est mon point de vue. J’ai déjà eu des problèmes d’ampoules alors je ne blâme pas les balles.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!