CHICAGO — Le gérant des Cubs de Chicago, Joe Maddon, a laissé entendre qu’il pourrait jouer à la chaise musicale avec sa formation quand ses joueurs devront faire face à l’as lanceur des Nationals de Washington Max Scherzer lors du match no 3, lundi.

«C’est ce que je pense faire présentement, a dit Maddon dimanche, après avoir organisé un déjeuner sur le terrain pour ses joueurs lors de l’entraînement. Il est tellement bon face aux droitiers, il serait peut-être plus avisé d’inclure plus de gauchers dans la formation.»

Maddon n’a pas spécifié ce qu’il avait en tête, mais il avait tenu un discours semblable avant que les Nationals annoncent que Stephen Strasburg allait lancer lors du premier match à la place de Scherzer. Ce dernier a ainsi obtenu quelques jours de plus de repos pour guérir une blessure à la cuisse droite subie lors de son dernier départ en saison régulière.

La série est égale 1-1.

Il sera aussi intrigant de voir si Scherzer est prêt à lancer et si le gaucher des Cubs Jose Quintana, acquis des White Sox en juillet, brillera malgré la pression à son premier départ en carrière en séries éliminatoires.

«Je crois avoir tout fait pour que je puisse utiliser pleinement ma jambe», a dit Scherzer.

«Il n’y a pas de secret. Si je peux réussir mes tirs et éviter le coeur de la zone des prises, je sais que je peux avoir du succès. Mais si je commets des erreurs, je sais qu’ils peuvent frapper la balle avec force.»

Si Maddon décide d’insérer un frappeur gaucher dans sa formation, le deuxième-but Javier Baez pourrait écoper, lui qui est 0-en-6 avec trois retraits sur des prises en carrière contre Scherzer.

Le joueur d’avant-champ Tommy La Stella pourrait obtenir le départ, lui qui est 3-en-6 (circuit, triple, double) contre Scherzer, ou encore la recrue Ian Happ, un frappeur ambidextre qui peut aussi jouer au deuxième but.

«Si j’avais à deviner, je dirais (Kyle) Schwarber, a dit le gérant des Nationals, Dusty Baker. Ils essaient toujours d’ajouter un frappeur gaucher contre Max. Toujours. Peu importe qui ce sera, nous allons devoir trouver un moyen de le retirer.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!