BOSTON — John Farrell est habitué de vivre avec les contrecoups provenant du travail de gérant des Red Sox de Boston.

Il connaît le sentiment de recevoir les éloges, alors qu’il a aidé l’équipe à remporter la huitième Série mondiale de son histoire, en 2013, à sa première saison en tant que gérant des Red Sox.

Il connaît également le sentiment d’être critiqué par une base de partisans très difficile, comme il le vit lors des deux dernières saisons alors que les Red Sox ont été éliminés en série de sections de l’Américaine.

Farrell n’était donc pas surpris d’entendre parler de la sécurité de son emploi, 24 heures après que les Red Sox eurent été éliminés des séries du Baseball majeur en s’inclinant 5-4 contre les Astros de Houston, lundi.

«Je ne peux pas commencer à parler de mes plans pour la saison morte et quels changements pourraient être effectués, mais j’ai l’impression qu’il y a plusieurs choses positives dans notre vestiaire», a affirmé Farrell.

Farrell n’était pas disponible pour les journalistes, mardi, alors que les joueurs des Red Sox vidaient leur casier et se préparaient à entreprendre la saison morte. Les dirigeants de l’équipe ont toutefois mentionné que lui et Dave Dombrowski, le président des opérations baseball, devraient tenir une conférence de presse pour discuter de la fin de saison, plus tard cette semaine.

Farrell est toujours sous contrat avec les Red Sox pour la saison 2018.

La formation de Boston a remporté deux titres consécutifs de la section Est de l’Américaine pour une première fois dans leur histoire, et ce, même si elle a perdu les services du puissant cogneur David Ortiz cette saison. Elle a aussi réalisé l’exploit même si un de ses meilleurs lanceurs, David Price, qui possède un contrat d’une valeur de 217 millions $US, a raté la majorité de la saison et que le gagnant du trophée Cy Young de l’Américaine, Rick Porcello, a revendiqué un dossier de 11-17.

La saison des Red Sox a aussi mis en vedette Mookie Betts, qui a été nommé au sein de l’équipe d’étoiles pour une deuxième année de suite, et l’arrivée de Rafael Devers. D’autres jeunes joueurs comme Xander Bogaerts, Jackie Bradley fils et Andrew Benintendi ont également contribué aux succès de l’organisation.

Ce groupe de joueurs a montré beaucoup de résilience cette saison et Farrell a indiqué lundi qu’il croyait être le bon gérant pour permettre à l’équipe de remonter la pente.

«Nous n’avons pas répondu à nos attentes, a laissé savoir Farrell. Mais nous possédons de bons jeunes joueurs que nous allons continuer à développer. Il y a eu plusieurs défis sur notre route, que ce soit des blessures ou des contre-performances. En tant qu’équipe, nous sommes restés unis.»

Le temps dira si la direction des Red Sox continuera à faire confiance à Farrell.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!