Nelson Antoine Nelson Antoine / The Associated Press

SAO PAULO — Le champion du monde Lewis Hamilton s’en est tiré sans blessure lorsque victime d’une collision au premier tour des qualifications en vue du Grand Prix du Brésil, samedi.

Hamilton, titré une quatrième fois il y a deux semaines, au Mexique, a perdu le contrôle en sortant d’un virage et a percuté de côté un mur protégé. Il est sorti lui-même de sa Mercedes. Le Britannique partira dernier dimanche.

«Vous avez vu comme moi ce qui est arrivé, a dit Hamilton. C’est malheureux mais ma vision est que ce sont les défis qui rendent la vie intéressante, et la vie prend un sens quand vous les relevez. Une collision comme ça est très inhabituelle pour moi, mais nous sommes tous humains. Je vais simplement essayer de m’amuser le plus possible (dimanche).»

La course brésilienne importe peu pour bien des écuries. La saison va se terminer dans deux semaines, à Abu Dhabi.

Il y a une lutte pour la deuxième place opposant Valtteri Bottas, coéquipier de Hamilton, à Sebastian Vettel, de Ferrari. Ce dernier a 15 points de priorité.

Bottas a d’ailleurs mérité la pole en vue de dimanche. Il tentera d’ajouter à des victoires obtenues en Russie et en Autriche, en avril et en juillet.

«La motivation est de rester deuxième, a dit Vettel. Si nous n’y parvenons pas, c’est un échec.»

Bottas a établi un record d’Interlagos en 1:08,322. Vettel s’élancera deuxième, suivi de Kimi Raikkonen (Ferrari) et Max Verstappen (Red Bull).

«Nous voulons ce deuxième rang, a dit Bottas, qui en est à sa troisième pole. Nous devons vraiment bien faire ici, mais aussi aux Émirats.»

Vettel menait avant d’être éclipsé par Bottas. L’Allemand a reconnu qu’il aurait du conserver ses acquis.

«J’ai été un peu trop prudent avec les freins vers la fin et j’en paye le prix», a confié Vettel.

Le Canadien Lance Stroll aura la 18e place au départ.

«Je me sentais bien, mais nous n’avons pas pu prendre part aux troisièmes essais libres, a dit Stroll. Ce n’est jamais bénéfique. Cela dit, on verra bien pendant la course. Demain est un autre jour.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!