Michel Spingler Michel Spingler / The Associated Press

LILLE, France — David Goffin et Jo-Wilfried Tsonga jouent actuellement leur meilleur tennis.

Les deux ont été à la hauteur de la situation, vendredi, pour leur match de simple en lever de rideau de la finale de la Coupe Davis, offrant à leur équipe des victoires à sens unique alors que la France et la Belgique sont à égalité à 1-1.

Tsonga a pris la mesure de Steve Darcis 6-3, 6-2, 6-1 pour permettre à la nation hôte d’égaliser après la leçon de tennis offensif servi par Goffin à Lucas Pouille, défait 7-5, 6-3, 6-1.

Tsonga et Goffin joueront l’un contre l’autre, dimanche, dans ce qui pourrait bien se révéler l’affrontement décisif après le double de samedi.

«Attendons et voyons qui sera capable d’imposer sa tactique», a déclaré le capitaine français Yannick Noah.

Tsonga a raté plusieurs occasions de prendre les devants plus tôt au premier set mais il a finalement réussi le bris pour mener 5-3 à l’aide d’un coup droit profond à sa quatrième balle de bris.

Le Français a ensuite gagné cinq jeux consécutifs et il a conclu le deuxième set au service avec un coup gagnant lorsque son amorti a frappé le haut du filet et la balle est retombée de l’autre côté.

Tsonga a continué de jouer avec constance et brio au troisième set, démontrant des réflexes bien aiguisés sur quelques volées.

«Mon objectif était de permettre à mon équipe de revenir à égalité, a déclaré Tsonga. Peu importe la façon. Maintenant j’ai hâte à dimanche pour me bagarrer jusqu’à la fin.»

Plus tôt, Goffin, septième joueur mondial, a été en contrôle tout au long du match. Il a réussi 21 coups gagnants et 12 as et n’a pas concédé une seule balle de bris.

Galvanisé par son parcours jusqu’au match de championnat des Finales de l’ATP la semaine dernière, il y a signé des victoires aux dépens de Rafael Nadal et Roger Federer.

«Je l’ai rarement vu jouer à ce niveau, a déclaré Pouille. Même quand j’ai passé mon premier service à 220 km/h, il a renvoyé la balle à 30 centimètres de la ligne. Il joue le meilleur tennis de sa vie.»

Avant même le début du premier match, le remplaçant français Julien Benneteau a versé quelques larmes dans les gradins lorsque ses coéquipiers sont entrés sur le terrain. Benneteau a été consolé par son coéquipier de double Nicolas Mahut, retiré de l’équipe par le capitaine Yannick Noah, jeudi.

Mahut et Benneteau devaient jouer ensemble le double, samedi, mais Noah a pris une décision surprenante en incluant Richard Gasquet à la place. Gasquet doit maintenant être jumelé à Pierre-Hugues Herbert.

Goffin, qui avait perdu ses trois matchs précédents contre Pouille, a joué avec un bandage au genou gauche, mais il s’est néanmoins déplacé avec aisance et il a obtenu deux as consécutifs pour conserver son service à 5-5. Il a mérité sa première balle de bris lorsque Pouille a expédié un coup droit dans le filet, puis il a capitalisé sur une erreur de revers.

Goffin a scellé l’issue du set au jeu suivant sur son service, ne cédant aucun point à son rival.

Pouille ne s’est jamais remis de la perte de la première manche et Goffin a fait impression devant les partisans belges avec sa variété de coups. Il a dicté l’allure avec des coups en profondeur tout en continuant à appliquer de la pression dès le départ au deuxième set. Solide en retour de service, il est également monté au filet où il a exécuté de beaux coups d’approche et il a immédiatement fait le bris quand Pouille a commis une double faute.

Goffin a perdu un seul point sur son service au deuxième set et il l’a conclu avec un autre bris au neuvième jeu.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!