Tom Boland/La Presse canadienne Alex Tagliani lors de l'épreuve de NASCAR de Montréal, en 2011.

MONTRÉAL – Alexandre Tagliani n’entend pas jouer les figurants lors de l’épreuve du NAPA 200 présentée sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Après être passé si près de la victoire l’an dernier, avec une deuxième place derrière l’Australien Marcos Ambrose, Tagliani dit avoir voulu s’assurer qu’on lui offrirait un bolide capable de suivre la cadence des meilleurs pilotes lors de l’épreuve NASCAR de la série Nationwide, qui aura lieu à Montréal le 18 août prochain.

L’occasion s’est présentée grâce à la disponibilité d’une voiture de l’équipe Turner Motorsports, que le pilote Nelson Piquet fils a menée à la victoire lors d’une épreuve au Wisconsin, le mois dernier. De plus, l’annulation d’une course de la série IndyCar en Chine a permis à Tagliani de se libérer pour un week-end, du 16 au 18 août.

Selon le pilote de Lachenaie, sa deuxième place de l’année dernière a créé des attentes parmi les amateurs de course automobiles au Québec et il ne veut pas les décevoir. C’est pour cette raison qu’il n’était pas question de participer à la course de Montréal dans n’importe quelles conditions.

«Quand j’ai décidé de venir à Montréal, je me suis demandé: dans quelle auto je vais conduire? Est-ce que j’ai la chance de gagner? J’arrive dans un week-end où je sais que je vais pouvoir ‘compétitionner’ pour gagner. Je n’arrive pas là avec un désavantage. Ça ne m’intéresse pas de n’être là que pour parader.»

Tagliani, dont ce sera la troisième participation au NAPA 200, dit avoir acquis une bonne expérience sur le circuit montréalais en NASCAR. Il dit vouloir mener une course intelligente en évitant les accrochages pour se retrouver dans le peloton de tête au terme de cette épreuve toujours riche en rebondissements.

«Une des choses qui est importante pour moi est de rester loin des problèmes. (…) En NASCAR tu peux plus te frotter, mais j’ai toujours été respectueux des autres pilotes. Je ne me suis pas créé d’ennemis. L’an passé je me suis fait tasser et passer par Marcos Ambrose, mais je ne lui ai pas remis la monnaie de sa pièce.

«Si tu réussis à te garder ‘clean’, à ne pas endommager ton auto, à ménager ta mécanique, dans les derniers moments de l’épreuve, tu as une opportunité de ‘fighter’ pour gagner. C’est ce qu’on a fait l’an dernier», a-t-il dit.

Tagliani sera l’un des quatre pilotes québécois à prendre part au NAPA 200, en compagnie de Patrick Carpentier, Jacques Villeneuve et Andrew Ranger.

«Pour les amateurs, c’est le fun. Pour le promoteur, c’est super. (…) Mais quand t’es un pilote, tu ne t’occupes pas des autres sur le circuit. Ce qui est le fun, c’est que je vais passer un week-end avec Pat (Carpentier), qui est un super ami», a dit Tagliani à propos de la saveur québécoise de cette course.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!