OTTAWA — Voici cinq moments marquants du match disputé samedi soir entre le Canadien de Montréal et les Sénateurs d’Ottawa à la Place TD.

Rien de bien dangereux

Selon les informations fournies par la Ligue nationale, le match s’est amorcé par une température extérieure de moins-10 degrés Celsius, et la qualité de la glace semblait suffisamment bonne en première période pour permettre aux joueurs des deux équipes de se déplacer relativement à leur aise. Mais leurs efforts n’ont mené à que très peu de chances légitimes de marquer. Les Sénateurs sont ceux qui ont passé plus de temps en zone rivale, aidés par une pénalité mineure à Byron Froese avec moins de quatre minutes à jouer. La troupe de Guy Boucher a obtenu trois tirs en direction de Carey Price, qui les a repoussés sans trop de difficultés. Des huit tirs du Canadien, cinq sont venus des défenseurs.

Une très rare sortie de «Super Mario»

Pendant les 27 premières minutes de jeu, les spectateurs à la Place TD n’ont pas eu beaucoup de raisons de manifester. Ils l’ont fait avec la présentation d’une légende. Dans le cadre d’un concours mené par internet visant à identifier le plus grand moment des 100 ans de la Ligue nationale de hockey, les amateurs ont choisi les cinq buts marqués dans cinq situations différentes par Mario Lemieux le 31 décembre 1988. Face aux Devils du New Jersey, le capitaine des Penguins de Pittsburgh avait fait bouger les cordages à cinq contre cinq, en avantage numérique, à court d’un homme, sur un tir de pénalité et dans un filet désert. Le fameux numéro 66 s’est présenté sur le bord de la patinoire et a salué les spectateurs, qui l’ont chaleureusement applaudi. Il a ensuite reçu une peinture des mains d’une autre légende, Guy Lafleur.

Pageau sévit de nouveau contre le CH

Qui a dit qu’il était absolument essentiel de remporter une mise en jeu? Avec un peu plus de cinq minutes à jouer à la période médiane, Phillip Danault a eu le meilleur sur Jean-Gabriel Pageau — l’une des rares gagnées par un joueur du Canadien pendant les deux premières périodes — à la gauche du gardien Carey Price. Qu’à cela ne tienne, Tom Pyatt a réussi à subtiliser la rondelle à David Schlemko avant de la remettre à Erik Karlsson. Le défenseur suédois a décoché un tir d’apparence inoffensive vers le filet du Canadien que Pageau a habilement fait dévier derrière Price. Il s’agissait de son quatrième but de la saison et de son huitième en carrière face à la formation montréalaise.

Price sauve les meubles

Maintes fois victimes de buts rapides depuis le début de la saison, le Canadien est venu près de se faire jouer ce tour à peine deux minutes après le but de Jean-Gabriel Pageau. Les Sénateurs ont réussi à se présenter à deux contre un dans la zone du Tricolore et Bobby Ryan a servi une belle passe à sa gauche à Matt Duchene qui croyait avoir une cage béante pour doubler l’avance des Sénateurs. Mais grâce à de réflexes rapides et sa grande portée, Carey Price a réalisé son meilleur arrêt du match, à l’aide de son bloqueur.

Le coup de grâce de Ryan

Le gardien des Sénateurs Craig Anderson a réussi à fermer la porte en troisième période, avec un peu d’aide de ses coéquipiers. Max Pacioretty n’a pu pousser le disque dans un filet ouvert à mi-chemin de l’engagement, puis Anderson a frustré Brendan Gallagher après une belle montée du pugnace attaquant. C’est finalement une bévue de Jonathan Drouin qui a permis aux Sénateurs de porter le coup de grâce avec 2:58 à faire. Drouin était le dernier homme en sortie de zone et Bobby Ryan lui a harponné le disque près de la ligne bleue du Canadien. Ryan y est ensuite allé de quelques feintes avant de battre Carey Price dans la partie supérieure du côté de la mitaine.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!