Tony Avelar Tony Avelar / The Associated Press

OAKLAND, Calif. — Klay Thompson a réussi un important panier de trois points alors qu’il ne restait que 1:33 à écouler et les Warriors de Golden State ont battu les Cavaliers de Cleveland 99-92, lundi soir, dans un duel opposant les finalistes des trois dernières saisons.

Kevin Durant a fait du très bon travail en défensive aux dépens de LeBron James et il a laissé sa marque en attaque, comme il l’avait fait il y a six mois, lorsqu’il a été nommé le joueur le plus utile de la finale de la NBA. Durant a d’ailleurs demandé d’être nez à nez avec James pendant le duel parce qu’il «aime défendre le joueur qui joue à sa position».

Durant a réussi un bloc contre James alors qu’il restait 24,5 secondes à jouer. La vedette des Warriors a conclu la rencontre avec 25 points, sept rebonds et cinq blocs devant ses partisans au Oracle Arena.

«Il est un des meneurs de la NBA pour les tirs bloqués et il a encore fait un très bon travail dans les batailles individuelles et pour protéger le panier», a affirmé James.

Kevin Love a inscrit 31 points, dont six paniers de trois points, et 18 rebonds, un sommet pour lui cette saison. James a ajouté 20 points, six rebonds et six aides pour les Cavaliers, qui se mesuraient à des Warriors privés de Stephen Curry, blessé à la cheville droite depuis trois semaines.

Thompson a marqué 24 points et Draymond Green a réussi un triple double grâce à 12 points, 12 rebonds et 11 aides. Il s’agissait de la 12e victoire des Warriors à leurs 13 dernières parties. Leur séquence de 11 victoires a pris fin samedi, quand les Nuggets de Denver l’ont emporté.

«Il y a tellement de joie dans l’aréna parce que c’est Noël et nous nous en servons», a fait valoir Durant.

La recrue des Warriors Jordan Bell a commis un revirement avec 2:13 à disputer et James a créé l’égalité. Thompson a cependant procuré aux siens leur dernière avance de l’affrontement grâce à son quatrième tir d’au-delà de l’arche.

Sans surprise, le rythme du match a été très soutenu et les deux rivaux ont encore une fois offert un spectacle de qualité. Les Warriors avaient mis la main sur un deuxième titre en trois ans contre les Cavaliers, en juin.

Les Cavaliers avaient gâché la fête à l’été 2016, lorsqu’ils avaient vaincu les Warriors lors du septième match, au Oracle Arena, pour remporter le seul titre de leur histoire.

Les deux formations croiseront à nouveau le fer le 15 janvier, mais cette fois à Cleveland.

Les Cavaliers, qui avaient gagné six de leurs sept dernières parties, ont vu leur série de matchs avec au moins 100 points inscrits s’arrêter à 26.

Cet affrontement était un peu différent sans Curry et Kyrie Irving, maintenant avec les Celtics de Boston.

«Les Warriors contre les Cavaliers, c’est toujours un gros match, peu importe qui joue ou qui ne joue pas», a indiqué l’entraîneur-chef des Cavaliers, Tyronn Lue.

Son homologue chez les Warriors, Steve Kerr, sait que la vue des uniformes est suffisante pour que les joueurs haussent leur intensité.

«C’est toujours amusant de jouer contre les Cavaliers. C’est toute une équipe, a déclaré Kerr. LeBron est tellement bon et c’est bien de ressentir l’énergie des partisans dans l’aréna. Les deux équipes seront différentes dans quelques semaines, parce que Steph et Isaiah Thomas seront de retour, mais ça ne change rien. Ces deux uniformes dans le même amphithéâtre, ça crée des étincelles.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!