MONTRÉAL — Voici cinq moments marquants du match disputé samedi soir au Centre Bell entre les Bruins de Boston et le Canadien de Montréal.

Mete tire, Pacioretty marque

À son premier match avec le Canadien en cinq semaines, et à sa deuxième présence sur la patinoire, Victor Mete a trouvé le moyen de se faire remarquer. Le défenseur de 19 ans a contribué à donner une avance de 1-0 au Canadien pendant la quatrième minute de jeu. De la pointe droite, Mete a décoché un tir des poignets que Tuukka Rask a bloqué de sa jambière. Posté à la gauche de Rask, Max Pacioretty a pu s’emparer du retour et effectué un tir qui a donné contre le patin droit du gardien des Bruins avant de glisser derrière la ligne rouge, portant à trois sa série de matchs avec au moins un but.

Un avantage numérique efficace

Contrairement aux joueurs du Canadien, les Bruins ont exploité leur seule opportunité avec l’avantage d’un homme, et ce à l’aide d’un seul tir. Seulement 29 secondes après le début d’une pénalité à Phillip Danault pour coup de bâton à l’endroit de David Krejci, Brad Marchand s’est faufilé derrière la défensive du Canadien et marqué son 18e de la saison. Patrice Bergeron a préparé le jeu en lui servant une belle passe tout en évitant habilement la mise en échec de Jordie Benn. Du coup, Bergeron obtenait un point dans un cinquième match d’affilée.

Le Canadien réagit en double

Pris en défaut sur le but de Jake DeBrusk en début de deuxième période, Nicolas Deslauriers s’est ressaisi de la meilleure façon possible: en faisant bouger les cordages. Le combatif ailier gauche a d’abord bloqué au vol une tentative de passe de Zdeno Chara en zone centrale avant de récupérer la rondelle. Grâce à une étonnante pointe de vitesse, Deslauriers a pu se présenter jusque dans l’enclave et a marqué son cinquième de la saison à l’aide d’un tir bas à la droite de Tuukka Rask. Quelque trois minutes plus tard, Alex Galchenyuk a exploité un avantage numérique pour marquer son 100e but en carrière, grâce à un puissant tir qui s’est faufilé au-dessus de l’épaule gauche du gardien des Bruins.

De retour à la case départ

Les Bruins ont eu le temps de créer l’égalité avant la fin de la deuxième période grâce à David Krejci. Le joueur de centre des Bruins a d’abord gagné une mise en jeu à la gauche de Carey Price aux dépens de Phillip Danault. La rondelle s’est retrouvée à la pointe gauche, d’où Charlie McAvoy a décoché un tir qu’a bloqué le défenseur Jakub Jerabek. Ce dernier a ensuite tenté de dégager son territoire en frappant la rondelle au vol, mais il a fendu l’air, laissant le disque libre dans l’enclave. Krejci s’en est emparé et sans avertissement, il a décoché un tir des poignets qui a battu Carey Price sous sa mitaine, à 17:42.

Du silence aux huées, aux cris des partisans des Bruins

On aurait pu entendre une mouche voler dans le Centre Bell tard en deuxième période quand le centre du Canadien Phillip Danault est demeuré étendu sur la glace pendant de longues minutes après avoir été atteint à la tête par un tir de Zdeno Chara. Danault était conscient et alerte quand il a été transporté dans un hôpital pour subir des examens plus approfondis. La foule était beaucoup plus bruyante quand Brad Marchand s’est présenté devant Carey Price en quatrième ronde des tirs de barrage. Arrivant à pleine vitesse, Marchand a décoché un tir bas entre les jambes de Price, permettant aux nombreux partisans des Bruins présents de célébrer.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!