Gregory Bull Gregory Bull / The Associated Press

SAN DIEGO — Tiger Woods est plus confiant que jamais à l’idée que son retour à la PGA se passe différemment, cette fois-ci.

La question n’est pas tant comment jouera t-il, mais pendant combien de temps.

«Je n’ai plus de douleur au dos», a dit Woods, mercredi.

Ce n’était pas le cas il y a un an. Se présentant au Hero World Challenge, Woods venait de prendre le plus long répit de sa carrière, après deux opérations au dos.

Il a obtenu là-bas une récolte prometteuse de 24 oiselets. Mais il s’est vu écarté du week-end à Torrey Pines et n’a disputé que 18 trous à Dubai, avant de se retirer à cause de spasmes au dos.

Opéré dans le bas du dos deux mois plus tard, il se dit maintenant en bien meilleur état.

«J’essayais de gérer le disque et la vertèbre, a dit Woods après sa ronde pro-am, en vue de l’Omnium Farmers Insurance. Mais c’est réglé. Ils les ont fusionnés, et la qualité de vie est infiniment meilleure qu’au même point l’an dernier.

Woods a paru aussi en forme qu’aux Bahamas en décembre, démarrant et concluant le pro-am avec des coups d’approche menant à des roulés faciles, pour des oiselets.

Le vrai test commence jeudi, à un tournoi qu’il a remporté sept fois. L’événement se déroule à Torrey Pines, où il a remporté l’Omnium des États-Unis en 2008.

Il en sera seulement à un deuxième tournoi de la PGA depuis aôut 2015.

«Je veux juste reprendre un certain rythme, a dit Woods. Je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre. Je vais me retrousser les manches, me présenter et jouer, tout simplement.»

Woods pouvait jadis regarder un terrain et cerner quel score il devait réussir pour remporter un tournoi. Ce n’est plus vrai, car il a plusieurs nouveaux rivaux.

Il a pris part à un seul tournoi avec Jon Rahm, l’Espagnol de 23 ans victorieux dans le désert californien, la semaine dernière. Rahm peut accéder au premier rang mondial en l’emportant à Torrey Pines, où il est le champion en titre. Woods l’a rencontré pour la première fois cette semaine.

«Il y a plusieurs gars que je n’ai pas vu jouer, dont je ne connais pas trop les forces, a dit Woods. On verra bien.»

Woods va débuter le tournoi sur le parcours Sud, en compagnie de Charley Hoffman et Patrick Reed. Théâtre de l’Omnium des États-Unis en 2008, le Sud est le plus relevé des deux terrains à Torrey Pines.

Woods a une idée de son agenda des prochains mois, mais il n’est pas prêt à s’avancer publiquement. On sait toutefois qu’il compte jouer à l’Omnium Genesis, un tournoi organisé par sa fondation. Ce sera du 12 au 18 février, à Los Angeles.

«J’essaie juste de me bâtir une feuille de route en vue du mois d’avril, a dit Woods. Je veux jouer régulièrement et me préparer pour le Tournoi des maîtres.»

Woods n’a pas connu de saison ininterrompue depuis 2013, gagnant cinq tournois cette année-là. Il veut retrouver ce même niveau.

«Je dois juste ramener mon golf à ce calibre-là, a dit Woods. Plusieurs gars jouent bien depuis un certain temps et aussi, ils ont disputé plusieurs tournois. Ils sont aguerris, même si l’année est jeune. Quant à moi, je vais me mettre quelques tournois sous la dent et je vais continuer de progresser.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!