LAS VEGAS — La commission athlétique du Nevada a suspendu Canelo Alvarez pour six mois pour avoir enfreint sa politique antidopage.

Ni Alvarez, ni ses représentants chez Golden Boy Promotions n’ont pris part mercredi à l’audience de la commission athlétique du Nevada, où la décision de le suspendre a été prise. L’avocat d’Alvarez, Ricardo Cestero, a représenté son client au téléphone.

Caroline Bateman, la procureure générale adjointe du Nevada, a suggéré une suspension de six mois à compter de la date du premier test antidopage d’Alvarez qui s’est révélé positif, c’est-à-dire le 17 février.

Alvarez doit aussi se soumettre à une série de tests antidopage. Aucune amende n’a été recommandée puisqu’elle doit généralement être établie en fonction de la bourse d’un combat à venir. Puisque le combat du 5 mai contre Gennady Golovkin a été annulé, il n’y a pas de bourse à l’enjeu.

Bateman a mentionné qu’Alvarez coopérait avec les autorités depuis qu’il a testé positif à une substance dopante, ce qui a contribué à alléger la sanction qui est habituellement appliquée pour ce genre de méfait — c’est-à-dire une suspension d’un an.

Nouvel adversaire pour Golovkin

Par ailleurs, Golovkin a dévoilé l’identité de son nouvel adversaire en vue de ce combat du 5 mai.

Le poids moyen kazakh défendra ses ceintures de l’International Boxing Federation (IBF), de la World Boxing Association (WBA) et du World Boxing Council (WBC) contre Vanes Martirosyan.

Le clan Golovkin (37-0-1, 33 K.-O.) a toutefois déménagé le combat face à Martirosyan (36-3-1, 21 K.-O.) au StubHub Center de Los Angeles.

Si jamais Golovkin devait l’emporter, le combat revanche face à Alvarez pourrait avoir lieu plus tard cette année. Le clan Alvarez a d’ailleurs fait savoir que le Mexicain remontera dans le ring en septembre.

Les deux hommes s’étaient livrés un combat nul controversé en septembre dernier. Ce deuxième duel au sommet était le combat le plus attendu cette année.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!