The Associated Press Jake DeBrusk

BOSTON — Jake DeBrusk a dénoué l’impasse en enfilant son deuxième but de la soirée, à 5:25 du troisième engagement, pour propulser les Bruins de Boston vers le deuxième tour des séries éliminatoires en vertu d’un gain de 7-4 devant les Maple Leafs de Toronto, mercredi, lors du septième match de la série.

Au prochain tour, les hommes de Bruce Cassidy affronteront le Lightning de Tampa Bay. La série s’amorcera samedi, en Floride.

Moins de cinq minutes après que Torey Krug eut créé l’égalité 4-4 au tout début du troisième vingt, DeBrusk a permis aux Bruins de prendre les devants 5-4. S’amenant rapidement en territoire adverse, l’attaquant s’est moqué de Jake Gardiner, avant de déjouer Frederik Andersen entre les jambières.

«Il a usé de sa rapidité et il a fait ce qu’il fallait. Il est un bon joueur. Il m’a surpris un peu», a avoué Andersen.

David Pastrnak a par la suite creusé l’écart 6-4, puis Brad Marchand a enfoncé le dernier clou dans le cercueil, portant la marque à 7-4 avec moins d’une minute à faire.

Un peu plus tôt dans la rencontre, DeBrusk, en avantage numérique, avait permis aux siens d’égaler la marque 1-1, tout juste après le but de Patrick Marleau, en première période.

Patrice Bergeron a récolté un but et deux mentions d’assistance, alors que Marchand s’est aussi fait complice de Pastrnak. Danton Heinen a également noirci la feuille de pointage. Tuukka Rask a pour sa part repoussé 20 des 24 tirs auxquels il a fait face.

Marleau a fait bouger les cordages à deux reprises du côté des Maple Leafs, mais en vain. Kasperi Kapanen et Travis Dermott ont également touché la cible pour la formation torontoise. Andersen a réalisé 29 arrêts dans une cause perdante.

L’entraîneur-chef des Maple Leafs, Mike Babcock, s’est dit «déçu» du résultat final.

«Nous avions le scénario parfait en amorçant la troisième période. Je crois que nous avons vraiment bien joué dans les dix dernières minutes de la deuxième période. Nous avons utilisé tous les joueurs. Nous étions frais et disponibles. Nous étions l’équipe dans le siège du conducteur», a stipulé Babcock.

Les Maple Leafs avaient forcé la tenue d’un match ultime après avoir tiré de l’arrière 3-1 dans la série. Les hommes de Mike Babcock ont remporté le cinquième match de la série 4-3, samedi dernier, grâce aux 42 lancers stoppés par Andersen et ont défait les Bruins 3-1, lundi, lors du sixième match.

Les Leafs tiraient également de l’arrière 3-1 lorsque les deux équipes s’étaient rencontrées lors des séries de 2013 et avaient prolongé le duel jusqu’à la limite des sept matchs. La formation torontoise avait laissé filer une avance de trois buts en troisième période pour finalement s’incliner. Les Bruins avaient comblé un déficit de 4-1 pour voler la victoire, 5-4, en prolongation.

La chute n’a pas été aussi abrupte cette fois-ci, mais elle a néanmoins été aussi douloureuse.

Les visiteurs menaient 4-3 après 40 minutes de jeu, avant que Krug ne crée l’égalité 70 secondes après le premier coup de sifflet au troisième engagement.

«Nous étions toujours dans une bonne position après ce but. C’est le suivant qui nous a fait mal. Nous n’avons pas été en mesure de répliquer. Nous étions dévastés au lieu de juste jouer et bien exécuter le plan en troisième période.»

Tirant de l’arrière 3-2 après une première période rocambolesque, les Leafs ont égalé la marque à 2:07 du deuxième tiers, lorsque Dermott a inscrit son premier but des séries.

Les Bruins ont par la suite profité de l’avantage d’un homme, mais Andersen a frustré Krug avec un arrêt exceptionnel, permettant du même coup à Kapanen de reprendre possession du disque pour s’amener à un contre un devant Rask, qu’il a par la suite déjoué de façon spectaculaire.

Marleau a ouvert la marque en supériorité numérique et a rappliqué quelques instants plus tard pour redonner les devants 2-1 aux Maple Leafs, suite au premier but de DeBrusk.

Heinen a toutefois nivelé la marque 2-2, battant Andersen à 9:10 du premier vingt, et Bergeron a donné une avance d’un but aux Bruins avant que les deux équipes retraitent au vestiaire pour le premier entracte.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!