Luca Bruno / The Associated Press

BAKOU, Azerbaïdjan — Lewis Hamilton de Mercedes s’est imposé lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan de Formule Un, dimanche, remportant sa première course de la saison.

Sebastien Vettel a démarré 2018 avec deux gains, puis Daniel Ricciardo a prévalu en Chine.

«Ç’a été une course très émotive, a dit Hamilton. « Valtteri (Bottas) a fait du si beau travail, il méritait vraiment de gagner. J’ai été très chanceux. C’est une drôle de sensation (d’être le vainqueur), mais je n’ai pas abandonné.»

Le podium a été complété par Kimi Raikkonen de Ferrari et Sergio Perez, de Force India.

«Je n’ai pas connu le départ idéal, et ce n’était pas évident par la suite», a confié Raikkonen.

Le Québécois Lance Stroll a fini huitième au volant de sa Williams, lui qui partait 10e.

Avec cette victoire, Hamilton ravit la tête du classement général, quatre points devant Vettel, quatrième. Il signait un premier gain depuis celui aux États-Unis, en octobre dernier.

Vettel a mené pendant une bonne partie de la course mais suite à une collision impliquant les Red Bull de Ricciardo et Max Verstappen, il a dû se cantonner au deuxième rang derrière Bottas, de Mercedes.

Une fois la voiture de sécurité repartie, Vettel a mal manoeuvré au virage suivant, perdant des places. Peu après, Bottas a subi une crevaison au pneu droit à l’arrière, cédant le premier rang à Hamilton.

Raikkonen a excellé après avoir glissé en 14e position, suite à une collision avec Esteban Ocon (Force India), en début d’épreuve.

Quant à Perez, son podium est le premier de son écurie depuis 2016.

Stroll inscrivait les quatre premiers points de la saison pour Williams.

«C’était une course folle, tellement de choses sont arrivées, a dit le Québécois. Je pense que nous aurions pu finir une ou deux places de mieux avec une course parfaite, mais personne n’a connu une course parfaite. Je suis quand même heureux du résultat, ça fait du bien d’obtenir des points.

«C’était probablement l’un des meilleurs tracés pour notre voiture, a poursuivi Stroll. On doit continuer de lutter comme ça. Ça donne confiance pour la prochaine course (en Espagne), mais nous ne devons rien prendre pour acquis. La piste sera très différente.»

Les Red Bull se livraient une chaude et hasardeuse lutte pour la quatrième place avant leur collision, au 40e tour.

Bottas menait quand d’abord Hamilton, puis Vettel, ont changé de pneus. Il comptait visiter les puits avant ce choc, qui lui a permis de rester aux commandes à son retour en piste.

Carlos Sainz a fini cinquième, le meilleur résultat de Renault depuis 2011. Charles Leclerc a établi un sommet personnel avec une sixième place, avec Sauber.

Le départ a été donné sous un temps frais et venteux. La voiture de sécurité s’est manifestée dès le premier tour, plusieurs bolides se heurtant en milieu de peloton. Sergey Sirotkin de Williams a frappé Perez à l’arrière et une fois l’incident clos, la McLaren de Fernando Alonso avait subi deux crevaisons. Alonso a réussi à se classer septième.

Le top 10 a été complété par Stroll, Stoffel Vandoorne (McLaren) et Brendan Hartley (Toro Rosso).

La prochaine course sera le Grand Prix d’Espagne, le 13 mai. Hamilton y est le champion en titre.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!