Frank Gunn Frank Gunn / La Presse Canadienne

TORONTO — LeBron James a accumulé 43 points et 14 aides et il a aidé les Cavaliers de Cleveland à écraser les Raptors de Toronto 128-110, jeudi, en plus de prendre les devants 2-0 dans leur série demi-finale de l’Association de l’Est.

Les Raptors devront maintenant trouver le moyen de remporter un match à Cleveland pour prolonger leur saison, même s’ils n’ont jamais gagné en cinq rencontres éliminatoires au Quicken Loans Arena dans leur histoire. Le match no 3 sera présenté samedi.

Kevin Love a ajouté 31 points et 11 rebonds pour les Cavaliers.

Du côté des Raptors, qui ont encaissé un deuxième revers à domicile d’affilée pour une première fois cette saison, DeMar DeRozan a inscrit 24 points et Kyle Lowry, 21. Jonas Valanciunas a fourni 16 points et 12 rebonds, tandis que Fred VanVleet a récolté 14 points.

«Nous sommes à notre meilleur quand nous faisons face à de l’adversité, a dit DeRozan. Nous nous sommes déjà retrouvés dans des situations semblables et c’est parfois dans des situations comme celle-là que vous êtes à votre meilleur. C’est là où nous en sommes. C’est une course vers les quatre victoires. Nous le savons et nous allons nous battre jusqu’au bout.»

Les Raptors ont vu leur parcours être stoppé par les Cavaliers lors des deux dernières saisons — en finale de l’Est en 2016 et au deuxième tour le printemps dernier. Le président des Raptors, Masai Ujiri, avait donc décidé d’effectuer des changements autour de ses joueurs étoiles pendant la saison morte.

Si les joueurs et l’approche ont changé, le résultat semble être le même jusqu’ici face aux Cavaliers.

«Nous devons simplement travailler encore plus fort, a dit Lowry. Je ne sais pas comment, mais nous devons le faire.»

Jeudi, les Raptors ont passé la majorité de la première demie en avant, mais jamais par plus de neuf points. Le train a ensuite déraillé en deuxième demie, quand James et Love ont inscrit à eux seuls 24 points, soit le même nombre que tous les joueurs des Raptors.

Un tir en suspension de George Hill a couronné une séquence de 18-5 à l’avantage des Cavaliers, ce qui a sapé l’énergie des partisans au Air Canada Centre. Les Cavaliers menaient 98-87 avant le dernier quart et ils n’ont pas été inquiétés par la suite.

James a été questionné pour savoir si un joueur ou une équipe pouvait avoir un avantage psychologique sur un adversaire.

«Je ne sais pas, a-t-il répondu. De notre côté, nous voulons simplement être à notre meilleur, peu importe l’adversaire, que ce soit les Pacers d’Indiana ou les Raptors de Toronto.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!