Graham Hughes Eddie Russ, Brandon Whitaker,. Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL – L’attaque montréalaise a frappé tôt, donnant à sa défensive le coussin qu’il lui fallait. Une coussin plus mince qu’on aurait pu l’espérer au départ. Mais puisque le quart recrue adverse n’a réussi qu’un seul jeu-clé au cours de l’après-midi, ça s’est quand même traduit par une victoire des Alouettes, au compte de 28-17 contre les Roughriders de la Saskatchewan, dimanche, devant 23 147 spectateurs au stade Percival-Molson.

«La défensive nous a permis de gagner aujourd’hui, mais elle fait partie de l’équipe à part entière, alors ça reste une victoire collective, a noté le quart des Oiseaux Anthony Calvillo, qui a été limité à moins de 300 verges de gains pour seulement la troisième fois cette saison. Mais il faut que l’attaque fasse mieux. Il aurait fallu produire davantage de points. C’est assurément quelque chose qu’il faut corriger.»

«Je ne veux pas manquer de respect à l’endroit des Roughriders, qui ont joué avec beaucoup d’énergie, mais j’ai dit aux joueurs qu’il fallait faire mieux qu’aujourd’hui dans les trois phases du jeu — tant à l’attaque, qu’à la défensive et sur les unités spéciales, a dit l’entraîneur Marc Trestman sur un ton qui trahissait un brin d’impatience à l’endroit des siens. L’attaque a notamment laissé passer deux occasions où nous étions dans la zone payante.»

La victoire permet quand même aux Oiseaux de s’emparer seuls de la première place dans la section Est, étant donné la défaite des Argonauts de Toronto, samedi. Il y aura d’ailleurs duel au sommet, dimanche prochain, puisque les Argos seront en ville.

«C’est un match qui va dicter le ton pour le reste de la saison, a noté Calvillo. Tous les matchs vont être de ce niveau-là jusqu’à la fin de la saison.»

Quoiqu’il n’ait marqué qu’un seul court touché au sol, Brandon Whitaker a été l’élément-clé des Montréalais à l’attaque, samedi — comme porteur de ballon (45 verges), receveur (102 verges) et même spécialiste des retours de botté, alors qu’il a obtenu 80 verges à la suite de deux bottés de précision ratés. Il a toutefois ouvert la porte au seul touché des Riders, marqué au début du quatrième quart, en commettant un échappé.

Pire encore, l’homme à tout faire a subi une blessure au genou en fin de rencontre.

Adrian McPherson a lui aussi marqué un touché à la suite d’un court gain au sol au premier quart. Celui-ci a suivi le majeur de Whitaker.

Anthony Calvillo (14-en-27, 266 verges) a réussi une passe de touché à Brian Bratton, qui donnait les devants 22-6 aux Oiseaux en fin de première demie. Bratton s’est toutefois blessé au genou droit quand il a été plaqué au tibia par Chris McKenzie, au moment de franchir la ligne de but. Il n’est pas revenu au jeu.

Bratton et Whitaker subiront tous deux des examens plus approfondis, lundi. Trestman a dit s’attendre à ce qu’aucun des deux joueurs n’enfile l’uniforme, le week-end prochain.

«C’est moins pire que je ne le craignais, a indiqué Whitaker, qui avait un sac de glace enrubanné autour du genou droit. Ça ne devrait pas durer trop longtemps.»

«On verra ce que les examens permettront de constater», a quant à lui commenté Bratton, qui semblait plus inquiet.

Sean Whyte a réussi des placements de 34 et 41 verges en plus de marquer un simple.

Le quart des Riders Drew Willy, qui a obtenu un premier départ dans les rangs professionnels étant donné que Darian Durant est blessé à une hanche, a eu droit à un baptême de feu difficile, quoiqu’il ait lancé une passe de touché au demi offensif Kory Sheets. Outre ce jeu, il n’a jamais fait mal aux Alouettes, amassant la majorité de ses gains (22-en-34, 225 verges) quand il était dans sa propre zone. Il a subi trois sacs et deux interceptions.

Sandro De Angelis a réussi des placements de 48 et 46 verges. Il a raté des bottés de précision de 42 et 43 verges.

Les Alouettes ont par ailleurs concédé deux touchés de sûreté.

Un bon départ

Les Alouettes ont atteint la zone des buts à leurs deux premières possessions ainsi qu’à leur avant-dernière de la première demie. Whitaker a eu droit au ballon six fois lors des sept jeux qui ont mené au premier touché des Oiseaux. Il a notamment capté une passe voilée de 34 verges qui a placé les siens à trois verges des buts. Il a lui-même complété la séquence avec une course payante.

Après avoir vu la défensive montréalaise limiter les Riders à un placement grâce à un sac réussi au moment opportun, des attrapés de Jamel Richardson, Whitaker et S.J. Green, jumelés à une punition pour obstruction des visteurs, ont mené au touché d’une verge de McPherson.

Une passe-course de 39 verges de Whitaker a préparé la table pour le touché de huit verges de Bratton en fin de première demie.

Entre les deux, l’excellence de la défensive montréalaise a fait oublier les ratés de l’attaque. Elle a répliqué peu après un échappé de Calvillo, quand Ventrell Jenkins a recouvré un échappé provoqué par Osaisai Wopamo aux dépens du receveur des Riders Taj Smith. Ç’a seulement produit un point, toutefois, après que Calvillo eut été victime d’un sac et que Whyte ait vu sa tentative de placement de 43 verges être partiellement bloquée pour un simple.

Les Alouettes ont concédé deux touchés de sûreté lors de possessions consécutives au troisième quart, mais il a fallu que Whitaker retourne sur 44 verges un botté de précision raté pour que l’équipe locale retrouve une position favorable sur le terrain.

Après un autre jeu du genre, Whitaker a vécu l’envers de la médaille quand il a échappé le ballon lors d’un jeu aérien. Il a ainsi permis aux Riders de reprendre à la ligne de 33 montréalaise lors du dernier jeu du troisième quart. Sous pression, Willy a repéré Sheets, qui a détalé pour un jeu de 33 verges et le touché. L’écart a été réduit à 22-17.

Il a fallu les interceptions de Seth Williams et Kyries Hebert au quatrième quart pour tirer les marrons du feu pour les Alouettes. Chaque fois, ç’a mené à un placement de Whyte.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus