THE CANADIAN PRESS Leylah Annie Fernandez

PARIS — La belle aventure de Leylah Annie Fernandez aux Internationaux de tennis de France s’est terminée au seuil de la finale.

La Lavalloise de 15 ans a été éliminée en demi-finale du simple fille vendredi, s’inclinant en deux manches de 6-4, 6-3 face à l’Américaine Cori Gauff.

Après quatre matchs où elle avait converti 60,5 pour cent de ses chances de bris, Fernandez, 15e tête de série, a été limitée à trois bris en sept tentatives contre la 16e tête de série du tableau du simple filles.

En contrepartie, Gauff a inscrit cinq bris de service en neuf opportunités pour mériter sa place en finale face à sa compatriote Caty McNally.

Aussi, bien qu’elle ait commis plus de doubles fautes que Fernandez — huit comparativement à six — Gauff s’est montrée plus efficace que sa rivale pour le pourcentage de points gagnés en première balle. Le taux de réussite de Gauff s’est élevé à 69 pour cent alors que celui de Fernandez s’est chiffré à 50 pour cent.

Fernandez en était à sa première présence en carrière à un tournoi du Grand Chelem et selon Louis Borfiga, vice-président du développement de l’élite chez Tennis Canada, la Lavalloise a connu une semaine au-delà des attentes.

«Roland-Garros est le tournoi junior le plus fort de l’année. Depuis toujours, c’est le tournoi le plus relevé. Pratiquement tous les juniors font Roland-Garros, contrairement à l’Australie, Wimbledon et le US Open», avait affirmé Borfiga lors d’une entrevue téléphonique avec la Presse canadienne jeudi.

À moins d’accidents de parcours ou de blessures, Fernandez sera également présente à Wimbledon et à Flushing Meadows pour les tournois juniors.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!