Thanassis Stavrakis Thanassis Stavrakis / The Associated Press

SAMARA, Russie — Neymar a fait étalage de tout son talent et de son sens du spectacle avec un but et une passe décisive, lundi, à la Coupe du monde de football.

Le joueur le plus dispendieux du monde a guidé le Brésil à une victoire de 2-0 contre le Mexique, lundi, et à une participation aux quarts de finale du tournoi pour la septième fois consécutive.

Neymar a trompé la solide défensive mexicaine en créant une ouverture avec une talonnade à la faveur de Willian. Il a ensuite filé en direction de la surface de réparation et s’est laissé glisser pour taper le centre de Willian dans le filet.

Si marquer est souvent sa spécialité, Neymar a également créé des occasions pour ses coéquipiers. A la 88e minute, son tir au filet a été dévié par le gardien mexicain Guillermo Ochoa dans les pieds de Robert Firmino, qui a inscrit le deuxième but. Neymar totalise 11 buts et neuf passes à ses 19 derniers matchs avec le Brésil.

«Je suis ici pour gagner, a déclaré Neymar. J’espère toujours m’améliorer. Je sais que j’avais besoin de rythme pour retrouver mes sensations. Je me sens beaucoup mieux. Nous sommes en progrès constants.»

Avant de préparer ce deuxième but, il semblait bien que le match de Neymar — et peut-être même sa Coupe du monde — était terminé avec 20 minutes à jouer. Cela s’est finalement révélé du grand théâtre de sa part. Se tortillant à l’agonie après que Miguel Layun ait posé ses crampons sur sa cheville droite, Neymar s’est finalement relevé. Mais pas avant d’essayer de se venger sur Layun. Les deux ont échappé à une sanction.

Le but de Neymar était le 227e du Brésil dans l’histoire de la Coupe du monde. La Seleçao est désormais seule détentrice de ce record, devant l’Allemagne et ses 226 réalisations.

Le Brésil, quintuple champion de la Coupe du monde, affrontera vendredi la Belgique, qui a renversé le Japon 3-2 grâce à trois buts sans riposte en deuxième demie.

Le Mexique a maintenant perdu à ce stade à tous les tournois depuis 1990, prolongeant son attente pour le «quinto partido» — ou cinquième match — pour au moins quatre autres années. La dernière fois que le Mexique a atteint les quarts de finale, c’était en 1986 quand le pays a accueilli le tournoi.

La Coupe du monde de cette année avait pourtant commencé de façon prometteuse pour le Mexique. L’équipe a entrepris le tournoi avec une victoire contre l’Allemagne, plaçant les champions en titre sur la voie d’une élimination prématurée. Et ils ont d’abord causé des problèmes au Brésil.

Mais ils n’ont pu trouver une façon d’arrêter Neymar, qui a marqué deux buts en quatre matches en Russie.

«La clé a été de jouer en équipe sans la ballon, car avec la ballon, nous connaissons la qualité de l’équipe, a déclaré Willian. Nous savons que nous avons les joueurs qui peuvent faire la différence.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!