BOSTON — Xander Bogaerts a relaxé au son de sa chanson favorite pour s’amener au marbre. Trois lancers plus tard, il contournait les sentiers.

Bogaerts a mis fin au match en cognant un grand chelem en fin de 10e manche et les Red Sox de Boston sont venus de l’arrière pour vaincre les Blue Jays de Toronto 6-2, samedi après-midi.

Bogaerts a d’abord amorcé la remontée lorsqu’il a commencé la neuvième manche avec un double. Jackie Bradley fils l’a poussé au marbre en réussissant lui aussi un double.

En 10e manche, Mookie Betts s’est rendu sur les sentiers contre Chris Rowley (0-1) quand Lourdes Gurriel fils a commis une erreur. Brock Holt a ensuite frappé un simple qui a poussé Betts au troisième coussin. Après un but sur balles intentionnel à J.D. Martinez, Bogaerts n’a laissé aucun doute grâce à une longue balle au champ centre.

«Cette musique, pour être honnête, c’était un bon moment pour l’entendre, a-t-il déclaré. Il y a certaines situations au cours desquelles j’aime entendre ce son. Ça m’aide vraiment.»

Bogaerts a mentionné qu’il se souvient à peine de sa course autour des buts.

«C’est différent quand tu frappes un circuit pour mettre fin au match. Ce l’est encore plus quand il s’agit d’un grand chelem, a-t-il insisté. Je ne me souviens même pas de mon circuit pour être franc.»

Il s’agissait du premier grand chelem victorieux des Red Sox en manches supplémentaires depuis que Jim Rice a réussi l’exploit le 4 juillet 1984. Il s’agissait aussi du troisième grand chelem de Bogaerts cette saison.

Martinez a frappé son 29e circuit et produit son 80e point de la saison, deux sommets dans les Majeures. Betts a placé trois balles en lieu sûr et il a réussi au moins un coup sûr dans un 12e match de suite pour augmenter sa moyenne au bâton à ,362, la meilleure du Baseball majeur.

«Ils sont résilients, a affirmé le gérant des Blue Jays, John Gibbons. Ils sont capables de vous battre de différentes façons. Ils ont de tout dans leur formation.»

Les Red Sox (67-30), meneurs de la section Est de l’Américaine, avaient vu leur séquence de 10 victoires prendre fin vendredi soir. Ils n’ont pas perdu deux parties de suite depuis les 19 et 20 juin.

Le partant des Red Sox, Eduardo Rodriguez, a dû quitter la rencontre en raison d’une blessure à la cheville droite. Il s’est blessé lorsqu’il a chuté sur Gurriel, qui a glissé au premier but pour réussir un simple à l’avant-champ.

«Ça semblait douloureux, mais nous verrons la suite, a mentionné le gérant des Red Sox, Alex Cora. Il marchait alors c’est encourageant.»

Craig Kimbrel (2-1) a hérité de la victoire pour son travail en début de 10e manche.

Rodriguez a accordé quatre coups sûrs et il a retiré cinq adversaires au bâton en cinq manches et un tiers. Le gaucher n’a pas alloué de point à ses trois derniers départs et en 19 manches.

Le voltigeur de centre des Blue Jays Kevin Pillar a lui aussi quitté la rencontre lorsqu’il a réalisé un plongeon pour priver Holt d’un coup sûr.

«Il est actuellement à l’hôpital pour se faire examiner», a fait savoir Gibbons à propos de Pillar.

Martinez a étiré les bras par-dessus le monstre vert contre Sam Gaviglio, en quatrième manche. Gaviglio a lancé pendant trois manches et un tiers, concédant un point, quatre coups sûrs et un but sur balles.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!