LAVAL, Qc — Jean Pascal a tenu promesse: il a passé le K.-O. à Steve Bossé, vendredi, à la Place Bell. Mais Bossé s’est avéré beaucoup plus résistant que ce à quoi le vainqueur s’attendait.

Pascal (33-5-1, 20 K.-O.) a terrassé Bossé (1-1, 1 K.-O.) à la suite d’une furieuse combinaison à la toute fin du huitième des 10 assauts prévus, lui qui avait promis de fermer les livres au troisième.

Quand Pascal a entendu l’officiel indiquer qu’il ne restait que 10 secondes à l’affrontement, il a placé trois furieux crochets de gauche à la tête de Bossé, avant de revenir avec une combinaison des deux mains. Une violente gauche a mis fin aux hostilités alors qu’il ne restait plus de temps au cadran.

C’était la deuxième visite au tapis de Bossé, qui s’était aussi retrouvé sur son séant au troisième assaut.

«Je veux féliciter Steve, qui a donné tout un show, a lancé Pascal devant les 3206 spectateurs après le combat. Un arbre solide met du temps à tomber, surtout quand il a un bon tronc, mais ma hache était bien aiguisée», a-t-il imagé.

Bossé a quant à lui refusé de dire que Pascal représentait un trop grand défi à son deuxième combat de boxe professionnelle.

«Non, pas du tout. Je carbure au défi et c’en était tout un», a-t-il rétorqué.

Bossé a démontré tout son courage — louangé plus tôt cette semaine par Pascal — en dévoilant après le combat qu’il passera sous le bistouri dès lundi pour un biceps droit déchiré à 50 pour cent. Bien des boxeurs auraient plutôt décidé d’éviter un ex-champion du monde dans sa situation.

Domination

À sa première incursion chez les lourds légers, Pascal a complètement dominé Bossé. Incisif et précis, Pascal a démontré toute son expérience et son talent. À chaque fois que Pascal a lancé sa gauche en contre-attaque, il a atteint solidement la cible, toujours au-dessus de la garde.

Si Bossé a connu quelques bons moments, notamment au sixième, il n’a jamais été en contrôle dans cet affrontement.

Les deux adversaires se sont surtout étudiés au premier round, ne lançant que quelques coups. Bossé a occupé le centre du ring pour la majeure partie de ce round, tandis que Pascal a tourné autour de lui. Après une attaque esquivée de Pascal, Bossé a pu finir le round en force.

Pascal a été très passif au deuxième, attendant dans les câbles les salves de Bossé, qui a réussi à placer quelques bons coups. L’ex-champion des mi-lourds du World Boxing Council (WBC) a par contre lancé quelques contre-attaques qui ont touché la cible, notamment de la gauche.

Au troisième, Pascal est venu bien prêt de remplir sa promesse de passer le K.-O. à Bossé dans cet engagement. Après que ce dernier eut placé un bon uppercut en début de round suivi d’une belle droite au visage de Pascal, le Lavallois a sorti l’artillerie lourde. Sa salve de crochets en combinaison au visage ont envoyé Bossé au tapis pour le compte de huit. La fin du round a été difficile pour le combattant de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Bossé s’est de nouveau retrouvé en difficultés au quatrième, alors qu’à un certain moment, Pascal a pu placer six crochets sans réplique: trois de la gauche, deux de la droite et une autre de la gauche. Ces coups en puissance ont ébranlé Bossé.

Après un cinquième plus tranquille au cours duquel Pascal a tout de même porté les meilleurs coups, Bossé a profité d’une baisse de régime de son adversaire pour connaître ses meilleurs moments aux sixième et septième. Pascal a toutefois terminé ces reprises en force, portant plusieurs coups en puissance dans les 30 dernières secondes.

Au huitième, Pascal a été lent à se mettre en marche, mais une fois la vitesse supérieure enclenchée, Bossé n’a rien pu faire pour l’arrêter.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!