David Dermer David Dermer / The Associated Press

AKRON, Ohio — Justin Thomas a récolté six oiselets en route vers un score de 67 lui donnant trois coups d’avance en tête, au Bridgestone Invitational.

Thomas a un total de 196, soit 14 coups sous la normale.

Amorçant le parcours à cinq coups du sommet, Tiger Woods a dû se contenter d’un seul oiselet et d’une carte de 73. Il a pris 11 coups de retard.

Thomas est le champion en titre du Championnat de la PGA, qui sera présenté la semaine. Il tente d’obtenir une troisième victoire cette année.

Thomas a mal amorcé la journée (deux bogueys en trois trous), freinant la glissade avec un roulé de 10 pieds pour une normale, au quatrième trou.

Rory McIlroy (67) et Ian Poulter (70) sont ses plus proches poursuivants.

McIlroy a réussi trois oiselets, et n’a pas commis de boguey.

McIlroy a triomphé une seule fois cette année, en mars, au Arnold Palmer Invitational. Il a fini deuxième en trois occasions, le plus récemment à l’Omnium britannique.

«Cela est arrivé quelques fois cette saison où j’ai joué assez bien pour gagner, mais j’ai capitalisé une seule fois, a dit McIlroy. J’ai ici une belle opportunité, mais je vais devoir réussir un bon score. Je dois avouer que j’en ai un peu marre des deuxièmes places.»

Poulter a réussi deux oiselets à ses trois premiers trous. Il a eu trois coups de priorité en tête, avant un passage cahoteux de trois bogueys en cinq trous.

À 200 et 201 se trouvent les Australiens Jason Day (69) et Marc Leishman (67). Day a mérité cinq oiselets. Leishman a obtenu trois de ses quatre oiselets sur le premier neuf.

L’Américain Kyle Stanley est lui aussi à cinq coups de Thomas, en vertu d’un 70 bien discret (un oiselet et un boguey).

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!