TOKYO — Kylie Masse a procuré au Canada une deuxième médaille d’or en autant de jours, s’imposant au 100 mètres dos aux Championnats pan-pacifiques de natation.

La nageuse ontarienne de 22 ans a remporté la course en 58,61 secondes. Masse avait déjà réussi le chrono le plus rapide en matinée, abaissant le record des championnats en 58,29.

Deuxième au virage derrière la vedette australienne Emily Seebohm (58,79), elle a réussi à passer devant après le virage et à tenir tête à l’Américaine Kathleen Baker (58,83).

«C’est toujours mon objectif, j’aime être capable d’accélérer à la fin et de toucher le mur avec un rythme de tractions élevé», a confié Masse, qui détient maintenant les records des pan-pacs, des Commonwealth et des Championnats du monde.

Taylor Ruck a pour sa part mérité une troisième médaille, confirmant sa performance du 200 mètres libre en obtenant le bronze au 100 mètres. Son nouveau meilleur chrono personnel de 52,72 secondes est le deuxième temps le plus rapide d’une Canadienne, à seulement deuxième centième de seconde de celui qui a permis à Penny Oleksiak de remporter l’or aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

L’Américaine Simone Manuel, co-championne olympique, a terminé tout juste devant Ruck pour s’assurer l’argent en 52,66, alors que l’Australienne Cate Campbell a remporté l’épreuve en 52,03, le 2e chrono le plus rapide de l’histoire.

«C’était cool de faire partie de cette course, a commenté Ruck. Je me sentais vraiment bien. Le premier 50 mètres était assez facile et j’ai seulement essayé de m’accrocher à Cate et Simone au retour.»

L’Ontarienne Kayla Sanchez a terminé sixième en 53,68.

Ruck et Sanchez ont aussi uni leurs efforts à ceux de Mackenzie Padington et de Rebecca Smith pour s’assurer la médaille de bronze au 4 x 200 mètres libre. L’Australie a remporté l’épreuve en 7:44,12, un nouveau record des pan-pacifiques.

Les épreuves en piscine se poursuivent jusqu’à dimanche. La portion en eau libre de ces Championnats se déroulera mardi.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!