Darko Bandic Darko Bandic / The Associated Press

ZADAR, Croatie — C’est la Croatie qui va affronter la France en finale de la Coupe Davis, à l’automne.

Borna Coric a mis fin à la remontée américaine en l’emportant 6-7 (0), 6-1, 6-7 (11), 6-1 et 6-3 devant Frances Tiafoe.

«C’est de loin le moment le plus spécial de ma vie», a dit Coric, 21 ans.

En quête d’un deuxième titre, les Croates vont rendre visite aux Français, du 23 au 25 novembre.

Plus tôt dimanche, le réserviste Sam Querrey avait prolongé le suspense. Remplaçant Steve Johnson, l’Américain a surpris Marin Cilic 6-7 (2), 7-6 (6), 6-3, 6-4, nivelant le score 2-2.

Cilic a gaspillé une avance de 6-1 dans le deuxième bris d’impasse. Il a ensuite multiplié les erreurs contre Querrey, un puissant serveur.

«Je me suis accroché, a dit Querrey, dont la fiche contre Cilic était 0-6. À compter du troisième set, l’important était de rester agressif et de là, la pression allait en augmentant.»

Champions 32 fois, les États-Unis tentaient d’atteindre la finale de la Coupe Davis pour la première fois depuis 2007, année de leur plus récente consécration.

Les Croates ont tout raflé une seule fois, en 2005, mais ils se sont rendus en finale en 2016.

Cilic et Coric ont prévalu en simple vendredi, avant la victoire en double de Mike Bryan et Ryan Harrison, samedi.

Dimanche, Coric a signé la victoire grâce à son neuvième bris, après quatre heures et 10 minutes. Il a converti sa première balle de match, Tiafoe envoyant un revers dans le filet.

Tiafoe, 40e au monde, prenait part à la Coupe Davis pour la première fois. Coric occupe le 18e rang à l’ATP. Ils sont considérés des vedettes montantes.

«Une telle performance d’une recrue dans un match décisif, c’est très impressionnant, a dit le capitaine des États-Unis, Jim Courier. Quant à Sam, il a été éblouissant. Je ne pourrais pas être plus fier d’eux. Ils ont tout donné, ils ont joué avec beaucoup d’intensité.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!