MADRID — Simon Yates a remporté un premier titre en Grand Tour après une dernière étape solennelle en Vuelta, dimanche, procurant au Royaume-Uni le balayage des trois plus grandes courses de la saison.

L’Anglais de 26 ans a dominé la course de trois semaines à travers l’Espagne, s’illustrant en montagne et sur le plat. Par respect de la tradition, les coureurs n’attaquent pas le meneur dans la dernière étape.

Geraint Thomas a remporté le Tour de France en juillet et Chris Froome le Giro en mai. Thomas et Froome, le champion en titre de la Vuelta, ont délaissé la Vuelta cette année.

«C’est vraiment étonnant, a dit Yates. Quand j’étais plus jeune, je voyais souvent des cyclistes français, italiens ou espagnols mener le peloton alors pour moi, Chris et Geraint, de gagner un Grand Tour dans la même année, ça ne fait que montrer à quel point ce sport a évolué en Grande-Bretagne.»

L’Italien Elia Viviani a remporté le sprint final dimanche, méritant sa troisième victoire d’étape. Il a battu Peter Sagan de justesse.

Au fil de 101 km, Yates, de l’équipe Mitchelton-Scott, a conservé un coussin de 1:46 acquis samedi. Dimanche, les cyclistes ont essentiellement paradé de la ville d’Alcorcon au centre de Madrid, la capitale espagnole.

Yates a d’abord mené lors de trois étapes de la Vuelta, à compter de la neuvième jusqu’à la 11e. Il a repris les commandes en gagnant la 14e tranche, en montagne, et il n’a plus regardé derrière par la suite.

L’Espagnol Enric Mas, de Quick-Step Floors, a terminé deuxième du classement général, devant le Colombien Miguel Angel Lopez (Astana), qui a conclu la Vuelta à plus de deux minutes de Yates.

«C’est un très grand moment de monter sur le podium final, a déclaré Mas. C’était mon objectif même si je l’ai gardé pour moi en amorçant l’étape. J’espère vivre d’autres moments de la sorte et peut-être célébrer une victoire.»

Le vétéran espagnol Alejandro Valverde a bien paru jusqu’à samedi, glissant en cinquième place, derrière Steven Kruijswijk, des Pays-Bas.

Yates est passé près de signer un premier titre en Grand Tour lorsqu’il a mené le Giro lors de 13 étapes, en mai. Avec deux étapes à disputer, il a perdu l’avance au profit de Froome, qui allait éventuellement s’imposer.

«C’est difficile de croire que j’ai gagné, a affirmé Yates. J’étais déçu de ne pas avoir remporté le Giro, mais j’ai su me racheter. Je suis en état de choc. J’étais très nerveux quand j’ai commencé l’étape. J’ai apprécié le moment et c’était très spécial.»

Yates a fait ses débuts en Grand Tour au Tour de France en 2014. L’année dernière, il a remporté le classement du jeune coureur, terminant septième du classement général.

Du côté canadien, Michael Woods a terminé 127e et Antoine Duchesne 152e, dimanche. Au classement général, ils ont fini 34e et 127e.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!