Ed Zurga / The Associated Press Laurent Duvernay-Tardif

Les Chiefs de Kansas City ont confirmé que le garde québécois Laurent Duvernay-Tardif avait bel et bien souffert d’une fracture du péroné gauche, mais également d’une fracture de Maisonneuve, mercredi.

Rick Burkholder, le vice-président du département de la performance et de la médecine sportive des Chiefs, a affirmé que Duvernay-Tardif avait ressenti une vive douleur à sa cheville gauche et après s’être soumis à un examen d’imagerie par résonnance magnétique, les médecins ont décelé une seconde blessure.

Lors d’une fracture de Maisonneuve, la cheville effectue une rotation prononcée. La force de cette torsion déchire des ligaments de la cheville et remonte jusqu’au péroné, causant une fracture de l’os.

Burkholder a ajouté que Duvernay-Tardif allait subir une intervention chirurgicale à Green Bay, au Wisconsin, lundi. Le docteur Robert Anderson réalisera l’intervention qui vise à réparer les ligaments déchirés.

Les Chiefs en sauront plus sur la durée de l’absence de Duvernay-Tardif à la suite de cette intervention chirurgicale.

Duvernay-Tardif s’est fracturé le péroné gauche alors qu’il ne restait que quelques minutes à disputer à l’affrontement contre les Jaguars de Jacksonville, dimanche.

Alors qu’il se trouvait à la ligne de mêlée, le Québécois a reçu tout le poids du plaqueur défensif des Jaguars Marcell Dareus sur sa cheville gauche. Cette blessure est venue ternir la victoire de 30-14 des Chiefs (5-0), qui sont une des deux équipes encore invaincues cette saison dans la NFL.

Après la rencontre, l’entraîneur-chef Andy Reid avait confirmé que Duvernay-Tardif allait rater plusieurs semaines d’activités, mais qu’il devrait être en mesure de revenir au jeu d’ici la fin de la saison.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!