Graham Hughes / La Presse Canadienne Tomas Plekanec

BROSSARD, Qc — Tomas Plekanec a dû patienter pendant une dizaine de jours avant d’atteindre et dépasser le plateau des 1000 matchs en carrière dans la LNH. Ce n’est toutefois pas demain la veille qu’il jouera son 1002e match.

En mêlée de presse après l’entraînement de ses joueurs vendredi, Claude Julien a annoncé que le vétéran joueur de centre sera probablement au rancart pendant quelques semaines à cause d’une blessure au bas du dos.

Plekanec n’a pas accompagné ses coéquipiers en vue du match de samedi contre les Sénateurs d’Ottawa au Centre Canadian Tire et son nom se retrouvera sur la liste des joueurs blessés.

«C’est arrivé pendant le dernier match. Plus le match avançait, plus il ressentait des douleurs au dos. Il a été capable de finir. Sa situation risque de le garder à l’écart pendant au moins quelques semaines», a expliqué l’entraîneur-chef du Canadien.

La situation entourant Plekanec pourrait mener à un jeu de chaise musicale en ce qui a trait à la liste des blessés, puisque Nicolas Deslauriers a reçu le feu vert des médecins pour revenir au jeu.

Par ailleurs, elle aurait aussi pour effet de retarder une prise de décision au sujet de l’attaquant Nikita Scherbak, car la permutation entre Plekanec et Deslauriers laisse le Canadien avec une formation de 23 joueurs.

Les défenseurs Shea Weber et David Schlemko sont également sur la liste des blessés.

Deslauriers n’a pas joué depuis le tout premier match hors-concours, le 17 septembre, contre les Devils du New Jersey, lorsqu’il a subi une fracture au visage à la suite de son combat contre Brandon Baddock. S’il est inséré dans la formation samedi, il évoluera avec un casque muni d’une grille, un outil qu’il devra probablement utiliser pendant environ un mois, estime-t-il.

«Son nom est encore sur la liste des blessés, il faut le réactiver, ce qui pourrait arriver à un moment donné. Il a travaillé fort, il s’est bien entraîné, il semble en bonne forme. On va s’assurer que tout est beau dans son cas. Si l’équipe médicale décide qu’on peut le réactiver, on va probablement enlever son nom de la liste des blessés», a fait savoir Julien au sujet de son colosse attaquant.

Une équipe compétitive

Comme c’est son habitude, Claude Julien n’a pas voulu s’avancer au sujet de sa formation en vue du duel contre les Sénateurs. Si l’on doit se fier aux indices de l’entraînement de vendredi matin, Scherbak mais aussi Charles Hudon pourraient être laissés de côté.

Julien n’a émis aucun jugement négatif face au jeu de Hudon jusqu’à maintenant.

«Non, pas nécessairement, a répondu Julien quand on lui a demandé s’il était déçu de Hudon. Au sein du quatrième trio, il a produit, il fait son travail.

«Nous avons de bons joueurs et à un moment donné, ces bons joueurs doivent avoir leur temps de glace tant et aussi longtemps qu’ils le méritent, ajouté Julien. Et comme avec toutes les équipes, les quatrièmes trios, souvent, jouent entre sept, huit ou dix minutes par match, selon l’allure du match, selon le score. C’est tout simplement ça qui arrive.»

Du côté de la brigade défensive, le même sort pourrait être réservé au défenseur Victor Mete d’autant plus que Karl Alzner s’est bien tiré d’affaires lors de sa première mission de la saison, face aux Blues de St. Louis, mercredi.

Le jeune défenseur a d’ailleurs raté ce match en raison d’une «blessure mineure» dont Claude Julien n’avait pas précisé la nature. Il semble que Mete soit ennuyé par une blessure à une main après avoir été atteint par une rondelle.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!