La Presse canadienne Mats Sundin

TORONTO — Mats Sundin n’est pas étonné que les Maple Leafs de Toronto demandent à leurs jeunes joueurs vedettes de faire un sacrifice financier pour demeurer ensemble.

Selon l’ancien capitaine de l’équipe, c’est simplement une question d’affaires.

«Je pense que cela se produit à chaque négociation pour tous les joueurs de la ligue», a reconnu Sundin en riant lors d’un événement de l’Association des anciens joueurs de la LNH, lundi soir.

Mais les Leafs pourraient être confrontés à un défi de taille pour respecter le plafond salarial si Auston Matthews, Mitch Marner et William Nylander désirent maximiser leur valeur en dollars, et ça n’a rien d’amusant.

Dans une déclaration publique quelque peu inhabituelle plus tôt ce mois-ci, le président des Leafs, Brendan Shanahan, a fait savoir que l’équipe demanderait à ses talentueux attaquants d’accepter moins d’argent à leurs prochains contrats afin de satisfaire tout le monde et de respecter le plafond salarial.

Nylander, un joueur autonome avec compensation, est actuellement plongé dans une impasse contractuelle qui traîne en longueur alors que les Leafs s’apprêtent à disputer leur 10e match de la saison.

Un montant de deux millions $ US séparerait l’ailier de 22 ans, qui vient de connaître deux saisons d’affilée de 61 points, et les Leafs. Le camp Nylander chercherait à obtenir environ 8 millions $ par an alors que les Leafs seraient disposés à lui offrir six millions $.

Matthews et Marner, tous deux âgés de 21 ans, peuvent devenir joueurs autonomes avec compensation l’été prochain et sont également en négociation avec l’équipe pour de nouveaux contrats qui, à moins d’un imprévu, dépasseront ce que Nylander obtiendra.

«Pour Nylander et les Maple Leafs, il faut espérer que la situation se règle, a mentionné Sundin, qui a disputé 13 saisons à Toronto. (Les Leafs) ont actuellement un groupe de jeunes joueurs formidables qui vont pouvoir rivaliser et devenir l’une des meilleures équipes de la ligue pendant longtemps.»

Le directeur exécutif de l’Association des anciens de la LNH, Glenn Healy, a mentionné que les commentaires de Shanahan, qui a rappelé que lui-même et un certain nombre de joueurs vedettes des Red Wings de Detroit avaient accepté moins d’argent pour demeurer ensemble pendant leurs années de championnat, doivent être placés dans leur contexte.

«Je dirais ceci: lorsque Brendan a joué, il n’y avait pas de plafond salarial. Donc, il n’était pas question d’accepter moins d’argent, vous preniez ce que le club avait prévu à son budget, a déclaré Healy, un gardien qui a évolué pendant 15 saisons dans la LNH. C’est un monde différent maintenant.

«Nous n’avions pas de plafond salarial à l’époque. C’était ‘Prends ce qu’on t’offre.’»

Et quel conseil Healy donnerait-il à un joueur dans la position de Nylander aujourd’hui?

«Je ne dirais jamais: ‘Prend moins que ce que tu vaux’, a-t-il dit. Prends plus que ta valeur.

«Fixe la barre haute»
Sundin, qui vit maintenant en Suède avec son épouse et ses trois enfants, était à Toronto pour le gala de l’Association des anciens de la LNH, où il a été l’un des trois lauréats du prix Keith Magnuson avec ses compatriotes Niklas Lidstrom et Borje Salming.

Maintenant âgé de 47 ans, Sundin a déclaré qu’il suit avec intérêt la saison des Leafs, qui ont entamé la saison avec de grandes attentes après avoir embauché John Tavares sur le marché des joueurs autonomes.

Matthews est à égalité en tête de la LNH avec 16 points (10 buts, six passes) alors que l’équipe a entrepris la saison en fanfare avec une fiche de 6-1-0 avant que des défaites consécutives ne ramènent les Leafs sur terre avant un périple à Winnipeg pour affronter les Jets.

«En tant qu’ancien joueur et ancien capitaine, c’est formidable pour les amateurs et la ville de miser sur une si formidable équipe de jeunes qui sera excellente pendant longtemps, a confié Sundin. Je suis très excité de les observer.»

Sundin a marqué 564 buts et ajouté 785 aides pour 1349 points en 1346 matchs en carrière avec les Leafs, les Nordiques de Québec et les Canucks de Vancouver. Il a ajouté 82 points (38 buts, 44 aides) en 91 matchs des séries.

Admis au Temple de la renommée du hockey en 2012, Sundin a disputé les quatre premières de ses 18 saisons dans la LNH avec les Nordiques et la deuxième moitié de la campagne 2008-09 avec les Canucks pour terminer sa carrière. Mais il s’est surtout illustré pendant son séjour à Toronto.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!