THE CANADIAN PRESS Johnny Manziel

MONTRÉAL — Les insuccès des Alouettes de Montréal sur le terrain ont eu des répercussions sur les assistances au Stade Percival-Molson cette saison et l’équipe a décidé de modifier sa grille tarifaire pour 2019.

Ainsi, le prix moyen d’un billet individuel passera de 84 $ à 75 $ et la capacité maximale du stade sera réduite à 20 025 places — au lieu des 23 420 actuelles. Le communiqué du club montréalais précise aussi que 9000 places, soit presque la moitié des sièges, seront disponibles au prix de 59 $ ou moins.

De plus, plusieurs détenteurs d’abonnements saisonniers se verront offrir l’option de migrer vers le centre du terrain, et ce, au même prix que leurs sièges actuels.

L’équipe, qui a gagné seulement deux de ses neuf matchs à domicile, a maintenu une moyenne d’assistance de 17 332 spectateurs, soit 6498 de moins que la moyenne de la ligue. Elle n’a pas disputé un match local à guichets fermés depuis la saison 2009, et les foules n’ont cessé de diminuer depuis 2015.

Les Alouettes n’ont pas participé aux éliminatoires depuis la saison 2014, lorsqu’ils avaient compilé un palmarès de 9-9. Ils présentent une fiche perdante depuis ce temps. L’équipe, dont la fiche cette saison est de 4-13, disputera sa dernière rencontre face aux Tiger-Cats à Hamilton, samedi.

En 2009-2010, la capacité totale du stade installé sur le campus de l’Université McGill avait été augmentée de 20 202 à 25 012 spectateurs à la suite d’un projet d’agrandissement et de rénovation de 29,4 millions $. Le club avait ensuite décidé en 2014 de retirer 1000 places afin de créer une zone d’animation pour les partisans.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!