The Associated Press Stefan Luitz

ST-MORITZ, Suisse — Quelques jours après avoir signé sa première victoire en carrière en Coupe du monde de ski alpin, Stefan Luitz pourrait être disqualifié pour avoir enfreint les règlements antidopage du circuit après avoir eu recours à un masque à oxygène.

La Fédération internationale de ski (FIS) a mentionné vendredi qu’elle enquêtait sur un incident qui s’était produit dimanche dernier à Beaver Creek, au Colorado.

Le slalom géant était présenté à une altitude de 3152 mètres, et l’Allemand âgé de 26 ans a préservé son avance en première manche pour signer la victoire. Celle-ci a du même coup mis un terme à la séquence de cinq triomphes dans cette discipline de Marcel Hirscher, qui a terminé deuxième.

Hirscher, le champion olympique de slalom géant, pourrait donc obtenir sa 60e victoire en carrière en Coupe du monde.

Les règlements de la FIS stipulent que les réservoirs d’oxygène ne peuvent être apportées sur les sites de compétition, et que «les résultats obtenus après l’utilisation de tels équipements seront automatiquement effacés».

Le directeur de l’équipe allemande Wolfgang Maier a reconnu à l’agence de presse allemande DPA qu’elle avait commis une erreur, mais n’avait pas triché.

Luitz pourra participer au slalom géant de samedi à Val d’Isère, en France, même si l’enquête est toujours en cours, a souligné la FIS.

Cet incident pourrait venir étoffer davantage la réputation de skieur malchanceux de Luitz.

Lors des Jeux olympiques de Sotchi en 2014, il avait signé le deuxième meilleur temps de la première manche en slalom géant. Il a ensuite accroché avec un de ses skis la dernière porte du parcours et chuté, avant de glisser jusqu’au fil d’arrivée. En conséquence, il a été disqualifié pour avoir raté la dernière porte.

Note aux lecteurs: Bien lire que le slalom géant de Val d’Isère aura lieu samedi, et non dimanche dans le 7e para

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!