ARLINGTON, Texas — Dak Prescott a lancé sa troisième passe de touché à Amari Cooper lors de leur première possession en prolongation et les Cowboys de Dallas ont fait un énorme bon vers le titre de la section Est de la Nationale en vertu d’un gain de 29-23 face aux Eagles de Philadelphie, dimanche.

Au troisième essai, Rasul Douglas a touché le ballon du bout des doigts et Cooper l’a ensuite récupéré, ayant le champ libre pour atteindre la zone des buts, alors qu’il se trouvait à la ligne de sept verges des Eagles. Les Cowboys ont pris la majeure partie des 10 minutes allouées en prolongation et ont dénoué l’impasse avec 1:55 à faire.

C’est la troisième fois en quatre saisons que les Cowboys l’emportent en prolongation face à leurs rivaux de section. Les Cowboys (8-5) ont signé un cinquième gain consécutif et détiennent désormais une avance de deux points au classement face aux champions en titre du Super Bowl et face aux Redskins de Washington.

Les Cowboys ont amassé au total 576 verges de gain, soit deux verges de moins que leur match record face aux Cardinals de St. Louis, en 1973.

La formation de Dallas pourrait mettre la main sur le titre de section dès la semaine prochaine, si elle venait à l’emporter devant les Colts d’Indianapolis.

Carson Wentz a lancé trois passes de touché, dont deux pour niveler la marque au quatrième quart. Il n’a cependant pas eu la chance de capitaliser en prolongation, en raison des 13 jeux orchestrés par Prescott.

Malgré ses deux interceptions et un ballon échappé, Wentz a atteint des sommets en carrière au chapitre des passes complétées (42), des tentatives de passes (54) et du total de verges (455).

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!