OTTAWA – Le conflit entre le médaillé d’or olympique Mathieu Giroux et Patinage de vitesse Canada (PVC) a subi un autre revirement de situation, jeudi.

PVC a indiqué que Giroux avait rencontré trois des dirigeants de l’organisation mercredi à Montréal afin de lui permettre de profiter du soutien du programme de l’équipe nationale tout en continuant ses études universitaires.

«Lors de cette rencontre, les représentants de Patinage de vitesse Canada ont fermement démontré leur compréhension à l’égard de ma volonté de combiner ma réussite sportive et académique, a dit Giroux. Je comprends les obligations du programme de l’équipe nationale et accepte de travailler de près avec mes entraîneurs et mes coéquipiers, particulièrement au cours de cette année de préparation olympique, alors que nous espérons remporter beaucoup de succès à Sotchi.»

Le Comité olympique canadien a contribué à rapprocher les deux parties afin de s’entendre.

«Au cours des quelques derniers jours, l’équipe du COC et moi-même avons entretenu plusieurs discussions fructueuses avec l’équipe de direction de Patinage de vitesse Canada», a noté Marcel Aubut, le président du COC. «Nous avons offert notre aide entière et immédiate afin de trouver aussitôt que possible une solution mutuellement convenable entre Mathieu et sa Fédération.

«Nous sommes ravis de voir que Patinage de vitesse Canada a rencontré hier (mercredi) l’Olympien Mathieu Giroux. Nous considérons qu’il s’agit-là d’un pas positif dans la bonne direction.»

Le dialogue et les discussions se poursuivront. Le groupe se réunira de nouveau la semaine prochaine pour étudier un horaire d’entraînement qui puisse répondre aux attentes du programme de l’équipe nationale de PVC tout en conjuguant avec les exigences académiques de l’Université de Montréal.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!