STONEHAM, Qc – Les planchistes canadiens Jasey Jay Anderson et Matthew Morison se sont qualifiés pour le tournoi éliminatoire de l’épreuve de slalom parallèle, dimanche matin, aux Championnats du monde de surf des neiges.

Anderson, de Mont-Tremblant, et Morison, de Blackstrock, en Ontario, se sont faufilés dans le groupe des 16 participants à l’issue de la séance qualificative de deux descentes.

Michael Lambert, de Toronto, et Steve Barlow, de Courtice, en Ontario, n’ont pas passé.

Aucun des quatre ne s’était qualifié pour la «ronde des 16» de l’épreuve de slalom géant parallèle, vendredi.

Calvé plus sereine

Les quatre Canadiennes ont connu une autre journée difficile, subissant toutes l’élimination comme il y a deux jours. Mais Caroline Calvé était moins fâchée que vendredi, à la suite de son élimination hâtive dans son épreuve favorite.

La planchiste d’Aylmer a livré une solide deuxième manche, mais elle a payé chèrement l’erreur technique qu’elle a commise en amorce de sa première descente.

«C’est dommage, a-t-elle avoué. En quittant le portillon de départ, ma planche s’est accrochée et j’ai eu une légère perte d’équilibre. J’ai abordé la deuxième porte trop en ligne droite et j’ai perdu de la vitesse. C’est plus dur en slalom de retrouver son rythme quand on le perd. C’est ce qui est arrivé, j’ai eu de la difficulté à retrouver mon rythme. Ç’a été une bataille jusqu’au bas de la piste. J’ai même été étonnée d’avoir une autre chance en deuxième manche.

«Je savais que je devais y aller à fond de train, a-t-elle continué, et je suis satisfaite de ma deuxième descente. Mais je partais de trop loin.»

Ariane Lavigne, de Mont-Tremblant, a fini septième de son groupe en première manche, mais elle a été incapable d’enchaîner.

«J’ai fait une bonne première descente, rien d’exceptionnel, mais je me disais que je passerais en finale avec une bonne deuxième descente, a-t-elle analysé. Malheureusement, j’ai commis une erreur à la troisième porte. C’est ce qui a causé mon élimination.»

Lavigne savait qu’elle devait négocier la porte plus à l’intérieur en raison de l’état glacé de la piste particulièrement à cet endroit, l’entraîneur l’ayant même mis en garde.

«En arrivant dessus, je me suis dit `ah non en plein à l’endroit où il ne fallait pas passer’», a relaté la planchiste âgée de 27 ans.

Les deux autres Canadiennes, Ekaterina Zavialova, de Calgary, et Marianne Leeson, de Burlington, en Ontario, ont également été écartées des confrontations en duels, qui allaient se metre en branle en après-midi.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!