VICTORIAVILLE, Qc – Jean-Michel Ménard et Allison Ross sont les nouveaux monarques du curling québécois, à l’issue des Championnats provinciaux de curling, qui ont pris fin dimanche, sur les glaces du Complexe sportif Sani Marc de Victoriaville.

Ménard, du club Etchemin de Lévis, a mérité le titre masculin en l’emportant difficilement, 6-5, face à Philippe Lemay, du club Laviolette de Trois-Rivières. Pour sa part, Allison Ross, du club Glenmore, s’est imposée 11-4 devant Ève Bélisle (TMR/Glenmore).

Les deux équipes championnes représenteront maintenant le Québec, d’une part au Championnat canadien masculin, à Edmonton, du 2 au 10 mars, et d’autre part au Championnat canadien féminin, à Kingston, du 16 au 24 février.

Pour Ménard, qui joue en compagnie de Martin Crête, Éric Sylvain et Philippe Ménard, il s’agit d’un cinquième titre provincial, les autres ayant été inscrits en 2005, 2006, 2008 et 2009. En 2006, il a gagné le championnat canadien avant de s’incliner en grande finale du championnat du monde.

«Après trois années difficiles, où nous avons connu des fins de compétitions assez désastreuses, ça fait du bien de toucher enfin à la coupe du championnat provincial, a noté d’entrée de jeu Ménard. Nous avons connu un début de saison, disons correct, mais durant ce championnat provincial, les gars ont su monter leur jeu d’un cran. Disons que c’était le bon moment pour le faire.»

Le quatuor Ménard a montré ses couleurs dès le départ en marquant deux points lors du bout initial. Il en a ajouté deux autres au troisième et semblait voguer vers une victoire relativement facile.

«Mais Philippe a commencé à gruger pour finalement nous forcer à disputer le dixième bout, a raconté Ménard. Tout semblait facile, au début, mais par la suite, la situation a changé et les derniers bouts ont été un peu plus difficiles. Il ne fallait pas vraiment commettre la moindre petite erreur. Mais nous sommes très heureux du résultat final.»

Qu’en est-il maintenant du championnat canadien?

«Le calibre de jeu, au niveau canadien, s’améliore constamment. Dans ma tête, je me dis qu’un dossier de 6-5 serait respectable, alors que toute performance supérieure constituerait en quelque sorte un boni pour nous. Mais si durant cette semaine, nous sommes vraiment dans notre ‘game’, on ne sait jamais», a conclu le capitaine champion, avec le sourire.

Ross sur un nuage

Pour sa part, Ross a connu une semaine parfaite à ce championnat féminin, inscrivant sept victoires en autant de sorties en rondes préliminaires, avant de vaincre Bélisle, en grande finale. Cette dernière avait pour sa part éliminé Julie Hamel (Glenmore), en demi-finale.

«Je pense que je ne réalise pas encore ce qui m’arrive. Sans doute que demain ou dans deux jours, je descendrai de mon nuage, mais pour l’instant, je profite au maximum de la situation présente», a avancé d’abord la sympathique athlète.

Ross, dont les compagnes de jeu sont Audrée Dufresne, Brittany O’Rourke et Sasha Beauchamp, en sera à sa troisième participation au championnat canadien de curling féminin, mais à sa toute première en tant que capitaine.

Au moment où elle demeurait en Ontario, elle a été du rendez-vous canadien en 1999, en compagnie de Sherry Middaugh. Et plus tard au Québec, en 2005, elle faisait partie de l’équipe dirigée par Brenda Nicholls, qui aujourd’hui évolue comme troisième pour Marie-France Larouche.

«Je dois dire toutefois que ce championnat n’est pas l’effet du hasard mais plutôt le résultat du travail intense que l’équipe a fait au cours des dernières semaines, des derniers mois. En regard du championnat canadien Scotties, je n’aime pas trop m’avancer sur le sujet. Tout ce que je peux dire, c’est que mon équipe sera bien préparée et que nous donnerons le meilleur de nous-mêmes pour bien représenter le Québec», a conclu Ross.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!