Mike Hewitt/Getty Milos Raonic

LONDRES – Malgré des résultats peu convaincants ces derniers temps, l’Ontarien Milos Raonic ne s’en fait pas à l’approche de Wimbledon.

«Ce n’est pas quelque chose qui me préoccupe, a dit le Canadien. Je sais que je peux jouer beaucoup mieux. Il suffit d’une journée ou deux pour renverser la tendance.»

Le tennisman de Thornhill, 15e au monde, a récemment perdu au troisième tour à Roland-Garros, à la suite de revers à ses premiers matches à Halle et à Eastbourne.

Raonic tentera de renouer avec la victoire mardi à Wimbledon contre l’Argentin Carlos Berlocq, 74e. Il affronterait le Néerlandais Igor Sijsling ou l’Américain Alex Kuznetsov au tour suivant.

L’athlète de 22 ans, qui jouera pour la troisième fois sur le gazon anglais, a comme nouvel entraîneur le Croate Ivan Ljubicic, un ancien numéro trois mondial, en 2006.

Raonic travaille avec ce dernier depuis seulement un mois, après que l’Ontarien ait mis fin à un partenariat de deux ans et demi avec l’Espagnol Galo Blanco.

Raonic a perdu au deuxième tour à Wimbledon en 2011, faisant une chute qui a mené à une opération à la hanche et à trois mois d’absence de l’ATP. L’an dernier il a aussi perdu en deuxième ronde, s’inclinant devant l’Américain Sam Querrey.

«Je n’ai pas encore trouvé la formule magique pour adapter mon jeu au gazon, confie Raonic. Mais en général, j’aime les bonds plus hauts des surfaces dures.»

Ljubicic aimerait bien voir Raonic prendre plus de risques à l’attaque.

«En l’observant de l’extérieur, ma première réaction est qu’il ne faut pas permettre à l’adversaire de prendre un rythme, a dit Ljubicic. C’est la meilleure façon de gagner des matches.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus