Sean Kilpatrick Daniel Alfredsson, Chris Kreider. Sean Kilpatrick / La Presse Canadienne

OTTAWA – Daniel Alfredsson ne comprend toujours pas pourquoi il a agi impulsivement pendant le sixième match de la série face aux Rangers de New York, lundi.

Le vétéran a fracassé son bâton après avoir été frappé par John Mitchell en troisième période. Il a ensuite évacué sa colère en écrasant une bouteille d’eau.

Questionné à ce sujet au lendemain des évènements, le capitaine des Sénateurs d’Ottawa s’est dit embarrassé par les gestes qu’il a posés. Il croit que ceux-ci ont dérangé ses coéquipiers.

«Je n’aurais pas dû faire ça. Je ne suis définitivement pas fier de ce que j’ai fait et je crois que mes gestes ont été préjudiciables à l’équipe», a-t-il déclaré.

Le retour du capitaine après une absence de trois rencontres en raison d’une commotion cérébrale, devait être une bougie d’allumage pour les Sénateurs. Toutefois, ce sont les sautes d’humeur inhabituelles d’Alfredsson qui ont attiré l’attention.

«J’avais tout à fait le contrôle de mes émotions jusqu’à ce que je me fasse frapper par Mitchell. C’est à ce moment que je l’ai perdu, je ne peux pas l’expliquer autrement», a résumé le numéro 11 des Sénateurs.

À son retour au banc, Alfredsson a également échangé quelques mots avec son entraîneur Paul MacLean. Les deux hommes se sont assis ensemble pour discuter de l’incident, mardi. MacLean dit comprendre l’attitude de son vétéran.

«Il revient tout juste d’une blessure et je crois qu’il a été frustré de se faire frapper dans une position vulnérable à nouveau», a-t-il déclaré.

Les Rangers ont remporté le match 3-2 pour forcer la tenue d’une septième rencontre, qui sera disputée au Madison Square Garden jeudi.

Dans le vestiaire, ces sautes d’humeur ont semblé amuser les coéquipiers d’Alfredsson. L’équipe continue de bien jouer malgré le fait qu’elle soit sous-estimée dans cette série. Les Sénateurs ont d’ailleurs remporté quatre des cinq duels disputés au Madison Square Garden entre les deux équipes.

«Je crois que c’est bon pour nous parce que nous avons été meilleurs à l’étranger, a déclaré Alfredsson. Nous savons qu’ils vont entreprendre le match en force. Nous devrons protéger notre avance au lieu de prendre des risques. Ce sera très important.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus