GATINEAU, Qc – La police de Gatineau confirme avoir reçu une plainte pour des actes indécents commis en public vendredi soir: selon le quotidien Le Droit, plusieurs joueurs de l’équipe junior des Olympiques sont visés dans cette affaire.

La direction de l’équipe de hockey junior majeur de Gatineau a diffusé une très brève déclaration dans laquelle elle dit prendre la situation très au sérieux et avise qu’une enquête interne aura lieu.

Interrogé au sujet des jeunes hockeyeurs, le sergent Jean-Paul LeMay de la police de Gatineau a dit avoir reçu une plainte samedi concernant des gestes indécents survenus la veille au restaurant Boston Pizza de Gatineau, mais il n’a pas voulu préciser si des joueurs étaient bel et bien visés dans ce dossier.

Il n’y a pas eu de plainte d’agression sexuelle et aucune accusation n’a encore été portée, a-t-il toutefois ajouté.

Pour qu’il y ait acte indécent, il faut «un volet choquant», mais une telle plainte peut être portée par un simple témoin des événements, a expliqué le sergent en entrevue.

Parce qu’il souligne que la police ne veut jamais révéler qui est visé par ses enquêtes, M. LeMay refuse de confirmer si des joueurs des Olympiques sont impliqués dans cet événement et s’il s’agit de mineurs.

Le quotidien Le Droit rapporte toutefois que des témoins ont dit avoir vu vendredi une femme qui est arrivée seule dans un «état second» au restaurant, où plusieurs joueurs des Olympiques se trouvaient. Elle se serait ensuite frottée sur des clients, avant de montrer des parties intimes de son corps. La femme aurait ensuite porté son attention sur l’un des joueurs des Olympiques et serait montée avec lui à l’étage, où se trouvent les toilettes. De la mezzanine, le jeune homme a fait signe à ses coéquipiers, et au moins cinq d’entre eux ont suivi. La suite a eu lieu dans les toilettes. Un serveur est intervenu et a forcé la porte. Des joueurs en sont rapidement sortis, alors qu’au moins deux ont fui en remontant leur pantalon, est-il relaté dans un article du Droit.

L’enquête se poursuit et plusieurs personnes doivent encore être rencontrées par les enquêteurs, a précisé le sergent LeMay.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!