MONTRÉAL – L’Impact de Montréal présentera une nouvelle image et affiche déjà un enthousiasme renouvelé en 2015.

Après avoir terminé au dernier rang dans la Major League Soccer en 2014 en vertu d’un dossier de 6-18-10, la direction de la formation montréalaise a procédé à des changements majeurs au cours de l’hiver qui, souhaite-t-elle, lui permettront de s’améliorer en défensive et d’afficher plus de profondeur à toutes les positions.

Et la première sortie de l’Impact, mardi dernier au Stade olympique, aura été encourageante. Les hommes de Frank Klopas sont parvenus à se tailler une place en demi-finale de la Ligue des champions de la CONCACAF, même si l’équipe comptait sept nouveaux-venus au sein du onze partant lors de chacun des deux matchs de quarts de finale.

Par moments, ils ont connu des difficultés mais ils sont parvenus à tirer les marrons du feu grâce à un but in extremis par un héros inattendu, l’attaquant recrue Cameron Porter, contre le club mexicain Pachuca.

«Ce que l’équipe a accompli en amenant de nouveaux joueurs pendant la saison morte est incroyable, a affirmé le gardien Evan Bush. Il y avait un manque de chimie lors du premier match, mais le fait d’avoir travaillé d’arrache-pied et d’obtenir le résultat escompté est assez remarquable.»

L’Impact compte 12 nouveaux joueurs bien que l’un d’eux, le latéral gauche Ambroise Oyongo, ne s’est toujours pas rapporté à l’équipe après son acquisition des Red Bulls de New York. Le clan Oyongo affirme que les Red Bulls n’avaient pas le droit d’échanger le Camerounais.

L’objectif de l’Impact était de resserrer une défensive qui a concédé 58 buts en 34 rencontres en 2014, et qui a été particulièrement vulnérable lors de séquences de coups de pied arrêtés. De plus, la formation montréalaise n’est pas parvenue à mériter une seule victoire à l’étranger la saison dernière.

Voilà ce qui explique les nombreux changements au sein de l’Impact, changements qui ont mené aux départs du gardien Troy Perkins, des défenseurs Matteo Ferrari, Heath Pearce, Futty Danso, Karl Ouimette et Krzysztof Krol et des milieux de terrain Felipe Martins, Gorka Larrea et Issey Nakajima-Farran. Et l’Impact a aussi perdu sa grande vedette, Marco Di Vaio, qui a annoncé sa retraite. Jack McInerney devait être son successeur, selon plusieurs observateurs, mais c’est plus tôt Dominic Oduro, une nouvelle acquisition, qui a amorcé les deux rencontres contre le Pachuca.

Bush est devenu le gardien numéro un de l’Impact en cours de route, l’année dernière, et amorcera la saison à titre de partant pour la première fois en cinq ans à Montréal. Eric Kronberg est son nouvel adjoint. Et au cours de l’hiver, l’Impact est parvenu à attirer à Montréal l’international Belge Laurent Ciman, qui a fort bien paru en défensive centrale mardi avec Bakary Soumare. L’Impact comptait aussi sur deux nouveaux défenseurs latéraux en Donny Toia et Victor Cabrera, bien que Toia pourrait se retrouver sur la touche si jamais Oyongo se présente à Frank Klopas.

Le défi de l’entraîneur-chef de l’Impact sera de garder tout son monde heureux. Des joueurs tels Patrice Bernier, Hassoun Camara et McInerney ne sont pas habitués de passer beaucoup de temps sur le banc.

«Nous avions des joueurs de qualité l’an dernier, a affirmé Klopas. Les choses ne sont pas toujours allées dans la direction espérée mais nous avions un plan. Nous avons fait des changements. Nous avons de grandes attentes et nous devons pouvoir nous fier à tous les joueurs. Je leur dis de demeurer patients. Des matchs importants nous attendent.»

Premier rendez-vous fixé

L’Impact aura du pain sur la planche au cours des prochaines semaines.

Après sa spectaculaire victoire aux dépens du Pachuca au total des buts, mardi soir, le onze montréalais accueillera l’équipe costaricaine Alajuelense pour le match aller de sa demi-finale au Stade olympique le 18 mars.

L’Alajuelense s’est incliné 2-1 contre le D.C. United mercredi, mais a remporté la série au total des buts 6-4.

Les billets pour le duel de demi-finale contre Alajuelense seront mis en vente à compter de vendredi.

L’équipe montréalaise devrait disputer le match retour à l’étranger, entre le 7 et le 9 avril.

Entre-temps, l’Impact doit se préparer pour son premier match de la saison en MLS, samedi, contre le D.C. United.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!