The Canadian Press Laurent Ciman

MONTRÉAL – L’Impact de Montréal sera privé d’importants éléments pour son premier match local du calendrier régulier, samedi, contre Orlando City, au Stade olympique.

Déjà affligé par les blessures — à Justin Mapp et Cameron Porter, notamment — l’Impact (0-1-1) devra aussi composer avec l’absence de Laurent Ciman et de Maxime Tissot, respectivement rappelés par les sélections belge et canadienne. Il devra aussi se passer de Hassoun Camara, qui a écopé un carton rouge contre la Nouvelle-Angleterre, samedi dernier.

«Je pense que chaque équipe fait face à ce genre de défis, a noté l’entraîneur-chef, Frank Klopas. Orlando devra gérer la même situation. C’est pourquoi on a bâti une équipe toute en profondeur: que ce soit les blessures ou les rappels, il faut compter sur chacun de nos joueurs. On doit se regrouper.»

Ce n’est toutefois pas Orlando City (1-1-1) qui va plaindre l’Impact: le club d’expansion de la MLS est le plus durement touché par les rappels internationaux cette semaine, alors que sept de ses porte-couleurs ont été forcés de s’absenter, dont le tout premier choix au dernier repêchage de la MLS, le Canadien Cyle Larin.

Alors que plusieurs circuits importants à travers le monde font une pause pour permettre à leurs meilleurs éléments de défendre les couleurs de leur pays, le circuit Garber n’a toujours pas adopté cette mesure, ce qui est loin de plaire à l’Impact.

«Ça fait 10 ans qu’on en parle et ils ne le font pas, a indiqué le défenseur Bakary Soumaré. Ils ne veulent pas le faire. C’est embêtant: on dit toujours que la MLS veut se mettre au niveau des meilleurs circuits étrangers, mais si on ne se conforme pas au calendrier FIFA… Ça fait des années qu’on en parle et ça ne change pas, c’est dommage. Viendront des semaines où il manquera beaucoup de gens au cours des prochaines années et la qualité va en prendre un coup.»

«Je pense que vous seriez mieux de pouvoir compter sur tous vos joueurs, a pour sa part ajouté Klopas, pour qui c’est ‘le club avant le pays’. Je ne peux pas prendre cette décision, mais ce serait bien que la ligue cesse ses activités afin que les joueurs ne ratent rien. Au moins, nous sommes tous dans le même bateau.»

Lourde tâche

Le onze montréalais devra se méfier du redoutable attaquant Kaka, ce qui ne sera pas une mince affaire. Le Brésilien compte déjà un but à sa fiche, en plus d’avoir cadré quatre de ses 12 tirs en trois rencontres jusqu’ici.

«Plusieurs ont tenté de trouver la solution et plusieurs se sont cassé les dents, a noté le gardien Evan Bush. Ce devra être un effort d’équipe. Nous devrons demeurer bien organisés et espérer lui enlever sa meilleure option.

«C’est l’un des meilleurs joueurs de sa génération. C’est super d’être sur le même terrain que lui. Autant nous le respecterons, autant il ne faut pas le craindre.»

«Ce n’est pas l’affaire que d’un joueur, acquiesce Klopas. Il faudra le gérer en équipe. Nous devrons savoir où il se trouve en tout temps, car il très dangereux.»

Pour Soumaré, au lieu de penser à défendre Kaka, il vaudrait penser à bousculer les visiteurs.

«On va se concentrer sur notre attaque à nous: on est à la maison, alors on est pas là pour défendre, a souligné le Malien. Kaka, on va jouer contre lui comme nous le faisons contre tous les bons joueurs dans cette ligue, en étant vigilants.»

Le premier sifflet devrait être donné sur les coups de 16 h.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!