SHAWINIGAN, Qc – Les Oilers d’Edmonton vont repêcher celui qu’ils jugent être le meilleur espoir, eu égard à sa position, à l’aide de la toute première sélection de la séance de repêchage de la LNH, en juin.

C’est ce qu’a laissé savoir le président de l’équipe, Kevin Lowe, mardi, en marge du tournoi de la Coupe Memorial.

Les Oilers regorgent de plusieurs jeunes attaquants talentueux, et on leur prête l’intention de lorgner le défenseur Ryan Murray, des Silvertips d’Everett, de la Ligue junior de l’Ouest. Murray a porté les couleurs du Canada au cours du récent Championnat du monde en Finlande et en Suède.

Lowe a pu l’épier à sa guise, ayant agi à titre de directeur général de l’équipe canadienne. Il n’a d’ailleurs pas tari d’éloges à son endroit.

«Je n’ai jamais côtoyé un jeune joueur talentueux comme lui qui affiche un haut niveau de jeu et tant de maturité. Il possède tous les atouts, reste à établir quel joueur il peut devenir dans cinq ou 10 ans.

«Aucun doute qu’il va évoluer dans la Ligue nationale, possiblement dès la saison prochaine, en raison de son coup de patin, de sa force physique et de sa compréhension du jeu.»

Mais si les dirigeants des Oilers arrivent à la conclusion qu’un attaquant, comme Nail Yakupov du Sting de Sarnia, est destiné à être meilleur que Murray, on va le sélectionner.

«Quand vous ne repêchez pas au premier rang, vous pouvez choisir un espoir qui va combler un des besoins urgents que vous avez, a expliqué Lowe, présent en Mauricie pour voir son fils Keagan à l’oeuvre chez les Oil Kings d’Edmonton. Mais si vous détenez le premier choix, le mandat que vous devez donner à votre groupe de recruteurs est de projeter qui sera le meilleur joueur du lot dans cinq ou 10 ans.

«L’occasion ne se présente pas à toutes les années, quoique on dirait que nous en avons pris l’habitude. On espère s’en débarrasser au plus tôt», a-t-il ajouté.

En ce qui a trait au processus d’engagement du nouvel entraîneur de l’équipe, Lowe a indiqué qu’on souhaite avoir trouvé un successeur à Tom Renney avant le repêchage.

Il a clarifié les propos qu’il a tenus au sujet de Brent Sutter en Europe, en précisant qu’il avait simplement répondu à une question d’un journaliste qui cherchait à savoir si Sutter pouvait être intéressé par le poste.

«J’ai dit que je ne voyais pas pour quelles raisons il ne serait pas intéressé. Cela dit, Brent et moi n’avons eu aucune discussion ensemble. Brent était très occupé avec l’équipe canadienne et, de toute façon, il est encore sous contrat avec les Flames de Calgary.»

On lui a demandé si Gerard Gallant, pilote des Sea Dogs de Saint-Jean, pouvait être un candidat intéressant. Lowe a répondu qu’il ne le connaît pas personnellement, mais que par personnes interposées on ne dit que du bien de lui.

«Je n’ajouterai rien d’autre par respect pour Gerard qui a d’autres préoccupations actuellement. Ce que je peux dire, c’est je l’ai bien connu comme joueur et nous avons bien besoin de joueurs de sa trempe avec les Oilers», a-t-il lancé, en souriant.

Affirmant être ouvert à l’idée, Gallant a dit mardi n’avoir eu aucune discussion avec quiconque, ni Marc Bergevin du Canadien ou les Oilers, quant à la possibilité d’effectuer un retour comme entraîneur dans la LNH.

«Nous sommes en plein tournoi et on respecte sans doute le fait que j’aie d’autres chats à fouetter, a-t-il dit. Après le tournoi, je serai tout ouïe si une équipe me propose quelque chose.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!