Ryan Remiorz/THE CANADIAN PRESS Rakeem Cato

MONTRÉAL – Si bien peu d’experts et de partisans voyaient les Alouettes triompher des Stampeders, il en était tout autrement pour les troupiers de Tom Higgins.

Les coéquipiers de Rakeem Cato au sein de l’unité offensive des Alouettes avaient particulièrement confiance en lui. Mais ce qui les a impressionnés plus que ses trois passes de touché et son taux de réussite de 80 pour cent (20-en-25), c’est le calme démontré par la recrue de 23 ans.

«Jim Popp a le don de trouver des joueurs de grands talents, a noté le bloqueur Kristian Matte. Alors il a pris un gars qui a connu beaucoup de succès avec l’Université Marshall et il est venu ici et il a affiché une belle confiance en lui. (…) Dans le caucus, c’est un gars très calme, confiant. On adore ça: si t’as un gars qui est nerveux, tu n’as pas beaucoup de confiance. C’est un vrai leader. Je pense que c’est un très bon quart.»

«Il avait une aise naturelle à trouver le receveur ouvert dans toutes les protections, a pour sa part noté le centre Luc Brodeur-Jourdain. C’est le genre de performance dont nous avions besoin. Il n’a pas tenté de jouer aux super-héros, il s’est contenté de faire son travail, comme chacun d’entre nous.»

Cato a affirmé qu’il n’a pas ressenti de nervosité avant d’entreprendre son premier match, lui qui n’a su que vendredi qu’il serait le partant.

«Je ne suis jamais nerveux avant un match. J’ai vécu — à mon avis — une vie difficile; j’ai perdu ma mère, je n’ai jamais connu mon père… Ces choses-là sont dures, déprimantes pour moi. Mais le football, j’aime tellement ça. Alors à chaque fois que je joue, je tente d’avoir du plaisir et je n’ai aucune pensée négative sur le terrain.»

Une première en cinq ans

En rentrant au vestiaire à la mi-temps en avant 16-0, les Alouettes ont réussi un exploit fort rare contre les Stampeders, puisqu’il s’agissait de la première fois que la formation de l’Alberta était blanchie en première demie depuis le 25 septembre 2010.

Au cours de ces deux périodes, Cato a été incisif: 12-en-15 pour 146 verges et deux touchés.

Woods blessé

La victoire pourrait avoir été coûteuse pour l’unité défensive des Alouettes. Le secondeur Bear Woods n’a pas terminé la rencontre, touché à une épaule. Tom Higgins n’a pas été en mesure de préciser la nature ou l’étendue de sa blessure après la rencontre. On devrait en savoir plus lors de l’entraînement de lundi.

Bede de nouveau préféré à Whyte

Petit à petit, Boris Bede est en train de supplanter Sean Whyte dans la formation. Pour un deuxième match d’affilée, le botteur de Toulon, en France, a été préféré au Canadien et il s’est de nouveau bien tiré d’affaires: il a amassé 187 verges et un simple en quatre dégagements, en plus d’inscrire un simple et d’accumuler 297 verges sur quatre bottés d’envoi.

L’ailier défensif Michael Sam était l’autre joueur rayé de la formation.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!