Graham Hughes Roseline Filion; Riley McCormick; Reuben Ross; Emilie Heymans; Jennifer Abel; Francois Imbeau-Dulac; Meaghan Benfeito; Alexandre. Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL – Après les vives émotions du week-end aux essais canadiens de plongeon, les neuf athlètes retenus pour représenter le Canada aux Jeux olympiques de Londres affichaient un front uni lors de la présentation de l’équipe, lundi, au Vieux-Port de Montréal.

Avec Émilie Heymans et Alexandre Despatie comme chefs de file, les plongeurs pourraient avoir la devise «un pour tous, tous pour un» aux Jeux de Londres.

«Nous formons une équipe hyper unie, a reconnu Despatie, qui à l’instar de Heymans en sera à ses quatrièmes jeux. Nous sommes vraiment plus que des coéquipiers, nous sommes des amis, nous formons une famille.

«Je pense que cette attitude va nous aider dans les moments plus stressants d’ici les jeux. Ça va aussi contribuer à rendre l’événement très spécial. Je ne pourrais être plus heureux de vivre ces jeux avec ce groupe de plongeurs et d’entraîneurs. Nous allons avoir du plaisir.»

Avec sept des neuf membres de l’équipe qui s’entraînent à Montréal, on comprend que l’équipe est tissée serrée.

«Nous misons sur une équipe très forte au niveau de la qualité des athlètes, a poursuivi Despatie, double médaillé olympique. Il y a aussi un bon équilibre entre les vétérans et ceux qui en seront à leurs premiers jeux.»

Despatie disputera l’épreuve individuelle au 3 mètres en compagnie de son jeune coéquipier du club CAMO François Imbeau-Dulac, qui a causé une certaine surprise dimanche en se qualifiant aux dépens de l’olympien Ruben Ross. Ce dernier se rendra néanmoins à Londres pour disputer l’épreuve synchro avec Despatie au 3 mètres.

Heymans, qui tentera à Londres de devenir la première plongeuse canadienne à remporter une médaille lors de quatre Jeux olympiques d’affilée, et Jennifer Abel, qui en sera à ses deuxièmes jeux, disputeront l’épreuve au tremplin de 3 mètres.

Les inséparables complices Roseline Filion et Meaghan Benfeito, qui ont connu leur baptême olympique à Pékin en 2008, pourront viser un podium à la tour de 10 mètres synchro. Cette année, elles ont aussi assuré leur sélection à l’épreuve individuelle.

L’équipe est complétée par le Britano-Colombien Riley McCormick et l’Albertain Eric Sehn. Le Canada dispose présentement d’une seule place à la tour de 10 mètres messieurs mais il pourrait hériter d’une place supplémentaire, dans lequel cas Sehn en bénéficierait.

Despatie se dit prêt à assumer avec plaisir son rôle de vétéran pour encadrer ses jeunes coéquipiers.

«Ce n’est pas une responsabilité, nous le faisons naturellement, a confié Despatie, en faisant allusion à Heymans. Nous jouons ce rôle depuis longtemps. Nous voulons le bien de tout le monde au sein de l’équipe.»

Aussi dans Sports:

blog comments powered by Disqus