SCARBOROUGH, Ont. – La patineuse de vitesse canadienne Valérie Maltais n’a pas obtenu les résultats qu’elle anticipait aux Jeux panaméricains de Toronto, mais elle repartira de la Ville reine avec un bagage d’expérience d’une valeur inestimable.

Maltais a dû se contenter de la septième place lors des épreuves de 500 et 10 000 m points de patins à roues alignées, lundi, au Complexe sportif des Jeux panaméricains. La Québécoise a indiqué que son manque d’expérience dans ce genre de compétition lui avait nui, surtout au 10 000 m.

«Ça vraiment super bien été, même si c’était une course rapide et très difficile, a confié Maltais. C’est sûr que si je pouvais refaire la course, j’opterais plutôt pour inscrire des points au début plutôt qu’à la fin — comme j’avais prévu, pour garder de l’énergie —, mais je suis quand même restée dans la course jusqu’au bout.

«Le calibre était très élevé, et si je voulais obtenir un bon résultat il fallait que je sois intelligente dans ma gestion de la course, a-t-elle poursuivi. Je ne crois pas avoir pris de mauvaises décisions, mais je n’ai pas pris les meilleures non plus pour grimper au classement. Donc, même si j’ai terminé quatrième dans la course, j’ai fini septième à cause des points.»

L’athlète âgée de 25 ans, qui avait déclaré avant la compétition viser un top-5, a enregistré un seul point et n’a donc pu atteindre son objectif à sa première compétition estivale d’envergure internationale. La course de 10 000 m points consiste en un départ de masse où les patineuses luttent pour des points qui sont distribués par un arbitre. Celle qui amasse le plus de points est déclaré vainqueure de l’épreuve.

Elle pouvait heureusement compter sur une présence rassurante en bordure de piste, car ce n’était de toute évidence pas le même environnement que lors des courses de patinage de vitesse courte piste durant l’hiver.

«Il y avait beaucoup moins de monde (qu’en patinage de vitesse), a-t-elle analysé. D’abord, il n’y a pas de gradins parce que nos partisans sont sur une butte de gazon, donc l’ambiance est très différente d’une course de patin de vitesse sur courte piste. Au moins, nous avions avec nous Dany Lemay, qui est notre annonceur habituel lors de nos Coupes du monde et qui l’a aussi été aux Jeux olympiques de Vancouver et de Sotchi. Donc j’ai retrouvé une petite voix réconfortante ici.»

L’Argentine Maira Arias l’a emporté au 10 000 m avec 41 points, devant l’Équatorienne Emma Clare Townshend (11) et l’Américaine Darian O’Neil (6).

Maltais abaisse une marque de Cindy Klassen

Plus tôt aujourd’hui, la médaillée d’argent du relais 3000 mètres aux Jeux olympiques d’hiver de Sotchi avait enregistré un chrono de 43,420 secondes suffisant pour la septième place sur 500 m. Maltais, de Chicoutimi, a ainsi enregistré le nouveau record canadien sur la distance, surpassant du coup la marque de Cindy Klassen.

Ce résultat a semblé satisfaire Maltais, qui a indiqué qu’elle entend poursuivre son expérience en patins à roues alignées en étant sur la ligne de départ lors des Championnats canadiens à la mi-août, à Victoriaville. Entre-temps, elle reprendra ses activités normales avec l’équipe canadienne de patinage de vitesse courte piste.

«Je suis contente de ma course, parce qu’au niveau de la vitesse c’était tout de même une de mes plus rapides en carrière», a-t-elle dit.

La Colombienne Hellen Andrea Montoya Rios a décroché l’or, devant l’Américaine Erin Jackson et l’Équatorienne Ingrid Factos Henao.

Chez les hommes, le Montréalais Christopher Fiola a abouti au huitième rang sur 500 m en vertu d’un chrono de 39,986 secondes. Le Colombien Pedro Armando Causil Rojas a triomphé, devant l’Argentin Ezequiel Cappellano et le Mexicain Jorge Martinez.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!