CALGARY – Nik Lewis effectuera un retour au stade McMahon dans l’uniforme des Alouettes de Montréal pour une première fois, samedi, mais il ne s’agira pas de sa première visite dans son ancien domicile.

Le receveur âgé de 33 ans s’était mêlé à la foule le 18 juillet quand les Stampeders de Calgary avaient accueilli les Blue Bombers de Winnipeg. Lewis avait visité le vestiaire des Stampeders après le match afin de montrer sa nouvelle fillette à ses anciens coéquipiers.

Lewis est devenu un héros local à Calgary lors de ses 11 saisons avec les Stampeders. Son retour prématuré comme spectateur il y a deux semaines devrait réduire le malaise ressenti quand il foulera le terrain en tant que visiteur samedi.

«Ç’a enlevé de la pression, a dit Lewis, vendredi. C’était aussi l’objectif, de venir ici et m’amuser et simplement regarder le match.

«La différence est que cette fois-ci, je vais seulement boire de l’eau.»

Lewis a gagné deux fois la Coupe Grey avec les Stamps et occupe le troisième rang dans l’histoire de l’équipe avec 67 touchés.

Il a fait sa marque sur le terrain, mais aussi grâce à sa personnalité excentrique qui l’a parfois mis dans l’eau chaude. Quand on avait posé une question sur Lewis à l’entraîneur-chef des Stampeders John Hufnagel une certaine fois, il avait répondu à la blague: «Qu’est-ce qu’il a fait cette fois-ci?»

Lewis a été ralenti par une blessure à une cheville en 2014 et les Stampeders l’ont libéré le 10 février. Il a ensuite été mis sous contrat par les Alouettes le 25 février.

Il s’attend à ressentir une tornade d’émotions lors du match de samedi.

«Je vais être affamé pour du succès et fâché, je vais être déterminé, et je vais être souriant et heureux quand nous aurons gagné. Et ensuite, je vais peut-être pleurer un peu», a-t-il dit avant d’éclater de rire.

Lewis a capté 15 passes pour 191 verges de gains avec les Alouettes cette saison, dont trois passes captées pour 65 verges de gains et un touché dans une victoire de 29-11 des Alouettes face aux Stampeders le 3 juillet dernier, à Montréal.

Les Stampeders (3-2) ont gagné leurs trois derniers matchs à domicile. Les Alouettes (2-2) ont profité d’une semaine de congé la semaine dernière et ils compteront à nouveau sur le quart recrue Rakeem Cato.

«Il gagne de l’expérience à chaque fois qu’il se retrouve sur le terrain, a dit l’entraîneur-chef des Alouettes, Tom Higgins. Ce sera son quatrième match et nous espérons qu’il aura une fiche de 3-1 comme partant.»

Pour sa part, Lewis a déjà hâte de se lancer dans des échanges verbaux avec le secondeur intérieur des Stampeders Juwan Simpson.

«Habituellement, c’était à l’entraînement et Huf (Hufnagel) nous disait de nous taire, a raconté Lewis. Maintenant, il ne pourra pas nous dire de nous la fermer.»

«C’est inévitable, a dit Simpson. Il aime parler continuellement. Il aime donner un spectacle. Il veut toujours être sous les projecteurs. Ce sera à nous de l’arrêter.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!