QUÉBEC – Pascal Dupuis n’oubliera pas de sitôt la soirée de lundi au Centre Vidéotron. À son premier match en près de 11 mois, l’ailier des Penguins de Pittsburgh appréciait la chance que la vie lui procure de renouer avec la compétition.

Dupuis, âgé de 36 ans, a éprouvé de sérieux ennuis de santé en novembre dernier, qui ont mis abruptement fin à sa saison. Les médecins ont détecté un caillot de sang dans un de ses poumons, ce qui a fait craindre le pire pour la suite de sa carrière.

«C’est spécial de revenir au jeu c’est sûr. Ça fait du bien, a débité celui que l’entraîneur des Penguins, Mike Johnston, a désigné pour la mise au jeu protocolaire du premier match de la LNH joué au Centre Vidéotron. La première rencontre est spéciale, mais elles vont toutes l’être à compter de maintenant, toutes plus que les autres. Évidemment, j’ai craint de ne plus pouvoir rejouer. Je vais savourer chaque match.»

Limité à 55 rencontres au cours des deux dernières saisons, le Lavallois a confié que le hockey lui a grandement manqué.

«Si vous me regardez bien sur la glace, vous verrez que j’ai le sourire fendu jusqu’aux oreilles. J’adore pratiquer, j’adore m’entraîner et me retrouver sur la patinoire pour jouer des matchs. J’aime l’atmosphère d’être avec la ‘gang’. J’aime jouer au hockey devant ma femme et mes enfants, ça aussi c’est spécial», a-t-il ajouté, un brin émotif.

«Ç’aurait été dur pour moi d’arrêter, a-t-il renchéri. C’est pour ça que dorénavant tous les matchs seront spéciaux pour moi. À tous les matins, j’apprécie la chance que j’ai d’aller sur la patinoire, de pratiquer et de jouer, de faire partie d’une équipe tout en étant en santé.»

Dupuis envisage l’avenir avec optimisme, même si Phil Kessel le remplacera sans doute aux côtés de Sidney Crosby. Il s’est même dit confiant d’être de retour au Centre Vidéotron pour jouer un vrai match de la LNH, avant la fin de sa carrière.

«Je n’aurais pas dit ça il y a 10 mois, mais maintenant je pense que oui», a-t-il glissé, quand on lui a posé la question.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!