The Associated Press

RIO DE JANEIRO – L’équipe canadienne de nage synchronisée a été officiellement écartée des Jeux olympiques d’été de Rio, dimanche, après avoir abouti au pied du podium de l’épreuve de qualifications olympiques de Rio.

L’équipe formée de Jacqueline Simoneau, Gabriella Brisson, Rebecca Maule, Samantha Nealon, Jannelle Ball, Claudia Holzner, Annabelle Frappier et Marie-Lou Morin, devait se hisser parmi les trois premières pour obtenir son billet pour les JO.

«Il est important d’analyser ce résultat dans le bon contexte, a déclaré la chef de la direction de Synchro Canada, Jackie Buckingham. Nous nous sommes énormément améliorées à l’intérieur d’un très court laps de temps et cette semaine, nous avons démontré au monde que la nage synchronisée canadienne est vouée à un brillant avenir.»

Les Canadiennes, qui ont présenté une nouvelle routine libre portant sur le thème de la glace et du feu assortie de nombreuses figures acrobatiques, ont amassé un total de 181,0348 points. Elles ont terminé à seulement 0,7139 point des détentrices du troisième rang, les Italiennes.

«La quatrième position est toujours la plus difficile à accepter, surtout quand la marge est si petite, a dit Morin, la capitaine de l’équipe. Mais je suis tellement fière de cette équipe qui s’est battue avec tant d’énergie pour tenter d’atteindre son rêve olympique. Je n’oublierai jamais les derniers mois passés avec ce groupe incroyable de coéquipières et d’amies.»

Les Ukrainiennes ont gagné l’épreuve avec une récolte de 186,7855 points, et les Japonaises (186,7330) ont grimpé sur la deuxième marche du podium, confirmant du même coup leur qualification olympique.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!