JONATHAN HAYWARD Feltscher. JONATHAN HAYWARD / La Presse Canadienne

SWIFT CURRENT, Sask. – La Suissesse Binia Feltscher a vaincu la Japonaise Satsuki Fujisawa 9-6, dimanche, pour remporter le Championnat du monde de curling féminin.

Il s’agit d’un troisième titre consécutif pour la Suisse. Feltscher avait triomphé en 2014 et Alina Pätz s’est imposée l’an dernier.

La Russe Anna Sidorova a défait la Canadienne Chelsea Carey 9-8 plus tôt dimanche dans le match pour l’obtention de la médaille de bronze.

La Suisse menait 2-1 après cinq bouts, mais le Japon a répliqué avec deux points au sixième.

Feltscher s’est détaché en marquant trois au septième, mais Fujisawa a généré trois points à son tour lors du huitième bout.

La Suisse a repris les devants avec un placement parfait pour deux points au neuvième et un avantage de 7-6 avant le dernier bout.

Ayant besoin d’un placement dans le cercle de quatre pieds pour forcer la présentation d’un bout supplémentaire, le dernier tir de Fujisawa a été trop puissant et la Suisse a volé deux points et la victoire.

Pour sa part, Carey et son quatuor de Calgary complété par Laine Peters, Jocelyn Peterman et Amy Nixon est de retour à la case départ dans sa marche vers les Jeux olympiques à la suite de leur défaite contre Sidorova.

Nixon, médaillée de bronze aux Jeux de Turin, en 2006, avait le coeur brisé après la rencontre, alors qu’une victoire aurait permis à l’équipe de se qualifier pour les essais olympiques canadiens.

«Je ne vais pas mentir, je suis abattue, a dit Nixon alors que des larmes coulaient sur son visage. C’est une des défaites les plus difficiles à accepter de toute ma carrière.

«Ce sont des choses qui arrivent. Ce n’est que du sport, non? Ça fait mal. Ça très fait mal.»

Les essais olympiques canadiens en prévision des Olympiques de 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud, regrouperont les neuf meilleures équipes des deux sexes dans un tournoi classique de curling, à compter du 2 décembre 2017. Une des façons pour obtenir une invitation est une victoire au Tournoi des Coeurs — ce que l’équipe de Carey a accompli le 28 février —, mais cette invitation est conditionnelle à l’obtention d’une médaille au Championnat du monde.

«Nous avons travaillé tellement fort pour arriver ici et dans mon cas, ça m’a pris 10 ans avant de revenir dans cette position, a rappelé Nixon, avant de s’arrêter pour donner un bisou à sa fille de deux ans, Kali, qui essayait d’essuyer les larmes de sa mère. C’est épuisant, mentalement, de seulement imaginer refaire le même parcours.

«J’ai l’impression que c’était ma chance.»

La Suissesse Binia Feltscher devait affronter la Japonaise Satsuki Fujisawa en finale, dimanche soir. La Suisse a battu le Japon lors du match entre les deux meilleures formations du tournoi rotation, vendredi.

Malgré la défaite, il s’agit d’une excellente première saison pour l’équipe de Carey. Cette dernière a pris la relève de la double championne canadienne Heather Nedohin comme capitaine.

Avec Carey aux commandes, elles ont gagné le titre provincial avant de triompher au Tournoi des Coeurs pour obtenir le droit de représenter le Canada au Championnat du monde, où elles ont obtenu la quatrième place.

«Personnellement, je crois avoir beaucoup appris à mon premier Championnat mondial, a dit Carey, dont la formation retournera au Tournoi des Coeurs l’an prochain en tant qu’Équipe Canada. Je pense que cette expérience nous aidera dans l’avenir si nous avons la chance de revenir au Mondial.»

Sidorova a amorcé le match avec deux points au premier bout, mais Carey a répliqué de la même manière au deuxième. La Russie a été limitée à un point au troisième après que la règle eut démontré que la pierre canadienne était plus près que la deuxième de Sidorova.

Une autre décision serrée a procuré un point et une avance de 4-2 à la Russie au quatrième bout et Sidorova a ajouté un autre point au cinquième.

Détenant le marteau au sixième bout, Carey a inscrit deux points pour réduire l’écart à 5-4. La Canadienne a pris une avance de 6-5 grâce à un vol de deux au septième après que Sidorova eut repoussé sa propre pierre.

La Russie s’est distancée avec trois points au huitième, prenant les devants 8-6.

Carey a animé la foule largement canadienne avec une double sortie au neuvième, récoltant deux points et une égalité de 8-8.

Sidorova a amassé un point au 10e pour sceller l’issue du match et obtenir une troisième médaille de bronze d’affilée au Championnat mondial.

«Elles ont réussi beaucoup de coups, a noté Carey, qui a perdu ses trois matchs contre les Russes au cours du tournoi. Nous avons eu nos chances, mais nous n’avons pas pu pleinement en profiter.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!