TORONTO – Kylie Masse a démontré en matinée qu’elle était en pleine forme aux Essais olympiques canadiens.

Elle a fait encore mieux en finale du 100 mètres dos, mercredi, et a obtenu son billet pour les Jeux olympiques de Rio.

Masse a amorcé la journée en battant le record canadien avec un chrono de 59,17 secondes au centre sportif panaméricain de Toronto. Elle a fait encore mieux en soirée avec un temps de 59,06, soit plus d’une seconde sous le standard olympique nécessaire pour une qualification.

«Je me sentais bien (après les préliminaires), mais je trouvais que je pouvais faire mieux», a raconté Masse.

Dominique Bouchard, de North Bay, en Ontario, s’est aussi qualifiée pour Rio en terminant deuxième en 59,96.

Afin d’être nommé au sein de l’équipe nationale qui ira aux Olympiques de Rio cet été, un nageur doit respecter le standard olympique et terminer parmi les deux premiers de l’épreuve.

Masse, de Lasalle, en Ontario, a fracassé la marque de 59,68 établie par Sinead Russell en juillet 2011.

«Je ne m’attendais pas vraiment à ça ce matin, a raconté Masse. J’étais surprise de voir mon temps. Mais c’était encourageant pour aller encore plus vite et voir ce que je pouvais faire ce soir, en sachant que c’était en finale et aux Essais olympiques.»

Sidney Pickrem et Emily Overholt ont terminé respectivement première et deuxième au 400 mètres QNI et elles représenteront le Canada à Rio. Pickrem, qui est native de Floride, mais qui a la double citoyenneté, a signé un chrono de 4:38,34, tandis qu’Overholt, de West Vancouver, a suivi en 4:38,50.

Les Canadiens avaient été blanchis lors de la première journée de la compétition, mais le Torontois Javier Acevedo a mis fin à la disette grâce à un temps de 53,67 au 100 mètres brasse, mercredi.

«C’est incroyable, c’est le plus beau moment de ma vie, a-t-il dit. J’ai été capable d’être le premier au mur et je suis le premier chez les hommes à me qualifier pour Rio.»

Russell Wood, de Calgary, a suivi en deuxième place en 54,47, tout juste au-delà du temps de qualification de 54,36. Mack Darragh, d’Oakville, en Ontario, a gagné le 200 mètres papillon en 1:58,22, ce qui fut loin du temps de 1:56,97 nécessaire pour s’envoler pour Rio.

La compétition se continuera jusqu’à dimanche.

Puisque les critères de sélection ne sont pas les mêmes du côté de la paranatation, l’équipe canadienne pour les Jeux paralympiques de Rio sera dévoilée seulement à la fin des compétitions, dimanche.

Katarina Roxon, de Kippens, à Terre-Neuve-et-Labrador, s’est imposée au 100 mètres brasse féminin en 1:24,25.

Maxime Rousselle, de St-Jean-sur-Richelieu, a gagné le 100 mètres brasse masculin en 1:11,44.

Tammy Cunnington, de Red Deer, en Alberta, a remporté le 50 mètres brasse SB3 féminin en 1:16,28, tandis que Jonathan Dieleman, de Vancouver, a gagné le 50 mètres brasse SB2-3 masculin en 50,93.

Les Jeux olympiques d’été de Rio auront lieu du 5 au 21 août, tandis que les Jeux paralympiques seront disputés du 7 au 18 septembre.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!